Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Sponsoring : le monde à l’envers

C’est peu de dire que c’est un événement très rare : une star a rompu son contrat avec un sponsor pour des raisons éthiques.

Alors que le nageur américain Ryan Lochte perd sponsor après sponsor suite à son comportement lors des Jeux Olympiques de Rio, l’actrice Sarah Jessica Parker vient de mettre un terme à son partenariat avec le laboratoire pharmaceutique Mylan Pharmaceuticals dont elle était la porte-parole pour le produit EpiPen.

Avec cette décision, la vedette de “Sex And The City” s’élève publiquement contre la hausse considérable du prix de ce médicament anti-allergies dont deux injections coûtent désormais la bagatelle de 600 dollars. Cela représente une augmentation de plus de 550% depuis que Mylan a acquis en 2007 auprès de Merck ce produit qui n’a pas de concurrent comparable.

Il faut dire que l’un des enfants de Sarah Jessica Parker est atteint de graves allergies, ce qui avait fait de l’actrice une ambassadrice idéale pour la marque et aujourd’hui sa contemptrice la plus pertinente. Elle a expliqué sa démarche sur son compte Instagram qui dispose de 2,7 millions d’abonnés (voir ci-dessous), produisant un remarquable effet boomerang pour Mylan.

(CC) Sarah Jessica Parker, Instagram

(CC) Sarah Jessica Parker, Instagram

Mylan a réagi en indiquant qu’il accorderait des coupons de réduction de 300 dollars, divisant ainsi par deux le prix d’une boîte de deux injections. Mais cette disposition, limitée aux patients disposant d’une excellente assurance-maladie privée, ne règle pas le problème sur le fond car elle évite à Mylan de baisser son prix de vente général.

Il est fréquent, notamment dans le monde du sport, que des marques se séparent d’un de leurs représentants en raison de son comportement jugé scandaleux. Il est déjà beaucoup plus rare qu’une entreprise interrompe un contrat de sponsoring parce que son messager, sans avoir été impliqué dans une affaire dégradante, ne correspond pas à ses valeurs. Cela avait été le cas de Nivea avec Rihanna il y a quatre ans.

Mais il est excessivement rare que ce soit la figure publique qui soit à l’initiative de cette rupture pour des raisons éthiques, certainement parce que la perte financière est dissuasive.

A cet égard, le comportement de Sarah Jessica Parker est exemplaire.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo