Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Internet m’a tuer

La presse écrite poursuit sa descente aux enfers.

Sur son blog, Mark Perry, professeur d’économie et finance à l’Université du Michigan, présente une courbe très impressionnante. Elle montre l’évolution des revenus publicitaires de la presse écrite américaine (ajustés pour prendre en compte l’inflation) depuis 1950.

(CC) Newspaper Association of America, Carpe Diem Blog

Trois conclusions sautent aux yeux :

  1. Les revenus publicitaires de la presse écrite en 2012 (19 milliards de dollars selon l’estimation actuelle) devraient être les plus faibles depuis que The Newspaper Association of America les mesure (1950).
  2. Le déclin de ces revenus est parallèle à la montée en puissance d’Internet. Comme le calcule Mark Perry, les rentrées publicitaires de 2012 devraient en effet représenter moins de la moitié de celles de 2007 et un tiers de celles de 2004.
  3. L’ajout des revenus publicitaires générés sur Internet (la ligne rouge sur le graphe) ne change pas significativement la situation. Le total du chiffre d’affaires publicitaire passerait alors de 19 à 22,4 milliards de dollars pour 2012.

Achetez des journaux !

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo