Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

L’anecdote la plus incroyable du Watergate

Un formidable trait d’humour dans cette affaire lamentable.

Après deux années de crise politique et judiciaire générée par le Watergate, Richard Nixon fut en 1974 le premier Président de l’histoire américaine à démissionner. Il fut remplacé par Gerald Ford, le seul Président à n’avoir pas été élu comme vice-président ou président – il avait remplacé comme vice-président Spiro Agnew qui avait dû démissionner en raison d’un scandale de fraude fiscale.

Gerald Ford - (CC) cliff1066

Gerald Ford – (CC) cliff1066

Personnalité remarquable, Gerald Ford resta malheureusement dans l’histoire populaire américaine pour le pardon qu’il accorda à Richard Nixon et pour sa maladresse, dont la légende fut nourrie par sa chute à la descente d’Air Force One lors d’une visite en Autriche et par la célèbre phrase de Lyndon Johnson à son sujet (“c’est un garçon sympathique mais il a trop joué au football américain sans casque“).

Le décor étant brièvement dressé, venons-en à l’anecdote qui fait l’objet de cet article. Dans son livre “A Good Life” (voir ma critique ici), Ben Bradlee, directeur de la rédaction du Washington Post entre 1968 et 1991 et, à ce titre, l’un des “héros” du Watergate, raconte que, dans l’une des salles de réunion du journal, est accroché une photo encadrée du Président Gerald Ford dédicacée par ce dernier avec la mention suivante : “J’ai obtenu mon poste grâce au Washington Post. A Ben Bradlee et tous mes amis du Washington Post. Jerry Ford“.

Une personnalité remarquable vous disais-je.

Un commentaire sur “L’anecdote la plus incroyable du Watergate”

› Ajouter un commentaire

Dans le cadre du Patriot Act américain tous les crimes commis par le Watergate conspirateurs ne sont plus considérés comme des actes criminels. Vice-président Gerald Ford était Nelson Rockefeller … en 1975, la même année, Romain Gary a remporté son deuxième prix Goncourt un scandale de plus grand que du Watergate…

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo