Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

La mort, agent marketing insurpassable

C’est ce que démontre l’hologramme de Michael Jackson.

Un article du Los Angeles Times a attiré mon attention. Il est consacré aux ventes de Michael Jackson sur ces dix dernières années.

Le “roi de la pop” a écoulé plus d’albums (13,23 millions) en cinq ans depuis sa mort (intervenue en juin 2009) que durant les dix années précédentes (13,15 millions). Ses ventes de disques ont explosé à l’annonce de son décès et sont restées à un niveau élevé depuis lors.

La popularité du chanteur et, partant, son succès commercial avaient été très négativement affectés au milieu des années 1990 par les accusations de pédophilie portées contre lui dans les médias et devant les tribunaux. Il mit un terme à la première accusation en 1994 par un accord financier avec la victime présumée et ne fut donc jamais réellement innocenté dans ce dossier.

Aujourd’hui, Michael Jackson ne se produit plus sur scène que sous forme d’hologramme, comme ici dans le spectacle que le Cirque du Soleil lui consacre à Las Vegas - (CC) Christophe Lachnitt

Aujourd’hui, Michael Jackson ne se produit plus sur scène que sous forme d’hologramme, comme ici dans le spectacle que le Cirque du Soleil lui consacre à Las Vegas – (CC) Christophe Lachnitt

L’impact sur ses ventes fut considérable et ne s’atténua jamais de son vivant, les accusations se succédant les unes aux autres. Ainsi, après avoir vendu plus de 2 millions d’albums en 1993, n’en vendit-il “que” 555 000 en 1994. Par comparaison, il en vend en moyenne 2,5 millions chaque année depuis sa mort.

En plus d’être la grande faucheuse, la mort est donc aussi la grande nettoyeuse de perceptions. Les artistes vilipendés et rejetés de leur vivant obtiennent une seconde chance, lorsqu’ils décèdent, de renouer avec leur public.

C’est, au centuple, le même processus que celui qui se déroule lorsqu’un acteur de l’actualité – dirigeant politique, sportif… – trouve la mort et que son pays se réunit dans un unanime hommage faisant fi des reproches qu’il lui faisait encore quelques jours auparavant.

La mort, agent marketing insurpassable !

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo