Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

La marque, symbole des symboles de l’identité

La polémique autour du nom de l’équipe de football américain de Washington D.C., les Redskins, dont je vous avais déjà entretenu ici, ne cesse de prendre de l’ampleur.

Ce nom (les peaux rouges) est considéré comme raciste par un nombre croissant de personnes, même si la majorité des Américains semblent encore favorable au statu quo.

Le célébrissime dessin animé “South Park” vient de s’en prendre au propriétaire de l’équipe, Dan Snyder, dans un clip (voir ci-dessous) diffusé dans la région de Washington D.C. avant-hier lors du match entre les Redskins et les Philadelphia Eagles. On y voit Snyder s’y disputer avec Eric Cartman, l’un des principaux personnages de la série, sur l’utilisation du nom des Redskins. Il reproche à Cartman de se conduire de manière offensante, précisément l’accusation qui est portée contre lui-même dans la vie réelle.

Cette séquence fait référence à une décision exceptionnelle du tribunal du bureau des brevets et marques. Il a décidé au mois de juin dernier d’annuler tous les enregistrements de la marque “Washington Redskins” réalisés entre 1967 et 1990 car il considère le nom et le logo associés comme outrageants. L’originalité de ce jugement est d’imposer une équivalence entre valeur morale et valeur marchande.

Il ne sera effectif que si l’équipe perd le procès en appel qu’elle a engagé auprès d’un tribunal de Virginie. Si tel était le cas, les Redskins perdraient le contrôle sur leur nom et leur logo. Des équipements et goodies pourraient être vendus par d’autres commerçants que les partenaires officiels du club. En outre, des entreprises qui ne sont pas des sponsors officiels de l’équipe pourraient utiliser son logo pour prétendre l’être, ce qui dévaloriserait les sommes payées par les vrais partenaires du club.

Celui-ci perdrait alors des revenus considérables. Il a d’ailleurs déjà enregistré une baisse significative de ses revenus marketing après une saison certes très mauvaise sur le plan sportif. C’est cependant un élément qui ne suffit pas à expliquer la chute de 43,8% de ses ventes annuelles d’équipements et goodies (source : ESPN).

(CC) Confrontational Media

(CC) Confrontational Media

Les politiques sont également entrés dans la danse. Cinquante sénateurs ont ainsi demandé par écrit à la NFL, au mois de mai dernier, de forcer l’équipe à changer de nom. Et une sénatrice (Maria Cantwell) vient d’annoncer qu’elle va présenter un projet de loi supprimant l’avantage fiscal accordé à la NFL – la ligue est considérée comme une organisation à but non lucratif et est donc exemptée d’impôts – pour sanctionner son inaction.

Malgré tout, Dan Snyder continue d’affirmer qu’il ne changera pas le nom de son équipe, celui-ci constituant à ses yeux un hommage aux Indiens d’Amérique. Il ne semble pas comprendre qu’une marque est le symbole des symboles de l’identité de l’organisation qu’elle représente et que ce qui compte est la manière dont ce symbole est perçu par ses publics. Ce faisant, il a déjà perdu davantage, en publicité négative, depuis le début de cette affaire, que le coût du changement de logo de son équipe.

Un commentaire sur “La marque, symbole des symboles de l’identité”

› Ajouter un commentaire

Une affaire qui me semble un peu compliquée et tirée par les cheveux… Personnellement je ne trouve pas ce nom raciste et les autres arguments sont peu convaincants à mon avis.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo