Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Aucun moteur humain n’est plus puissant qu’un corpus de valeurs partagées

Je me suis intéressé ces derniers temps au destin exceptionnel du Capitaine Kyle Carpenter qui a reçu la Médaille d’Honneur, plus haute distinction militaire américaine, le 19 juin dernier.

Jeune Marine de 21 ans, Kyle Carpenter était engagé dans une lutte contre des Talibans dans un petit village d’Afghanistan lorsque, le 21 novembre 2010, il se jeta* sur une grenade lancée par un ennemi afin de protéger son compagnon de combat, un autre Marine.

La liste des blessures qu’il subit à cette occasion explique pourquoi il fut d’abord déclaré mort lorsqu’il arriva au centre de soins du théâtre d’opérations :

  • éclats d’obus dans les deux jambes ;
  • nombre incalculable de fractures sur tout le corps, dont trente au seul bras droit ;
  • éclatement du poumon droit ;
  • carotide et cou perforés ;
  • éclatement des deux tympans ;
  • perte de l’oeil droit ;
  • fracture du crâne ;
  • éclats d’obus dans le cerveau ;
  • perte de la plupart des dents et de la mâchoire (son visage dut être complètement reconstruit entre les yeux et le menton).

Il reprit conscience cinq semaines après le drame. Au total, il a enduré à ce jour plus de quarante opérations chirurgicales.

Mais ce n’est pas là ce qui impressionne le plus chez le Capitaine Carpenter.

Le plus émouvant est l’explication qu’il donne à son acte d’infinie bravoure : la foi dans les valeurs des Marines qui dictent de protéger, dans toutes les circonstances, les moins expérimentés de ses compagnons. C’est ce principe que le jeune Marine appliqua au péril de sa vie.

Il l’explique avec une humilité confondante :

dès notre premier jour chez les Marines, on nous explique que nous sommes au service d’une mission plus importante que nous, que l’uniforme que nous arborons incarne un héritage héroïque. 

On nous inculque que nous devons prendre soin de nos compagnons de combat plus jeunes et que, dans les contrées hostiles du globe où seuls les Marines se rendent, nos camarades sont tout ce que nous avons.

J’aimerais dire que cet acte m’est dû, j’aimerais penser qu’il m’est un petit peu dû mais je sais qu’il résulte de l’enseignement que j’ai reçu comme Marine et du courage que je dois personnifier lorsque je porte cet uniforme”.

Que le haut fait d’un individu soit conscient ou inconscient, qu’il ait le temps de le décider ou qu’il réagisse, comme le Capitaine Carpenter, de manière instinctive, je suis convaincu que tout héroïsme se fonde, au plus profond de son protagoniste, sur des valeurs assez fortes pour lui dicter de se mettre en danger au service des autres.

C’est une leçon incontournable, toutes proportions gardées, pour tout manager : aucun moteur humain n’est plus puissant qu’un corpus de valeurs partagées.

* Lui-même ne s’en souvient pas mais c’est ce qui a été démontré par les récits des témoins de la scène comme par l’enquête militaire.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo