Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Pourquoi Bill Gates est l’homme le plus riche du monde

C’est une histoire de vision.

Dans “Becoming Steve Jobs: The Evolution Of A Reckless Upstart Into A Visionary Leader“, Brent Schlender et Rick Tetzeli* effectuent un double rappel très utile sur l’histoire de l’informatique.

En 1975, lors de la fondation de Microsoft (qui s’écrivait alors “Micro-Soft”), Bill Gates coucha sur le papier sa vision de l’industrie qu’il était en train de créer. Il n’avait alors que vingt ans.

Dans ce document, il expliquait que la fabrication d’ordinateurs allait se focaliser sur deux technologies : les puces et les logiciels. Il prédisait aussi que leur standardisation donnerait un élan inextinguible au secteur naissant. En effet, en élargissant presque sans limite le marché accessible (c’est-à-dire le nombre de PC utilisant les mêmes technologies), elle favoriserait l’innovation et ferait décroître les prix.

C’est à partir de cette vision stratégique qu’il négocia en 1980 avec I.B.M. la licence du système d’exploitation MS-DOS 1.0 de Microsoft sans clause d’exclusivité. Cette négociation donna les clés du marché de l’informatique à son entreprise qui proposa son système (MS-DOS puis Windows) à tous les fabricants d’ordinateurs et l’imposa de facto comme le standard du marché.

Cette vision, qui semble évidente aujourd’hui, était révolutionnaire alors et l’intuition stratégique de Bill Gates littéralement géniale. C’est elle qui assura à Microsoft sa domination dans les systèmes d’exploitation puis dans les suites applicatives (avec des parts de marché de 90% dans les deux cas) et à Bill Gates sa fortune. C’est aussi elle qui nourrit, comme il l’avait prévu, une vague d’innovation probablement jamais vue dans aucun secteur industriel.

L'équipe de Microsoft en 1978, trois ans après que Bill Gates (en bas à gauche sur la photo) ait conceptualisé sa vision révolutionnaire de l'informatique.

L’équipe de Microsoft en 1978, trois ans après que Bill Gates (en bas à gauche sur la photo) ait conceptualisé sa vision révolutionnaire de l’informatique.

Vingt-cinq ans après cette première vision, Bill Gates apparut le 5 janvier 2000 sur la scène du Consumer Electronics Show à Las Vegas pour détailler ses idées sur l’évolution de l’informatique grand public.

Il présenta un concept de noeud multimédia numérique tirant parti d’Internet et interagissant avec des équipements électroniques dotés de logiciels Microsoft. Ces équipements permettraient aux consommateurs d’accéder de manière personnalisée à leurs musiques, photos, vidéos et emails.

De nouveau, cette vision était révolutionnaire. Cette fois, pourtant, c’est Apple qui la réalisa avec ses innovations successives (iPod, iTunes, iPhone…) et non Microsoft.

La présentation de Bill Gates à Las Vegas provoqua en effet un séisme au sein de la marque à la pomme. Dès le lendemain, Steve Jobs réunit un séminaire de direction extraordinaire dans un hôtel de Palo Alto pour prendre la mesure des annonces faites par son concurrent et y adapter la stratégie d’Apple… avec le succès que l’on sait.

J’explique régulièrement sur Superception que la faculté à développer une vision stratégique pour son entreprise est l’une des missions fondamentales d’un PDG. Bill Gates nous donne à cet égard l’exemple le plus éclatant qui soit.

* Qui ne sont pas suspects d’enthousiasme particulier à l’égard de Microsoft.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo