Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

L’anti-leçon de communication de NBC

J’avais expliqué sur Superception, lorsque l’affaire des mensonges de Brian Williams, le “Gilles Bouleau américain”, avait éclaté, les raisons pour lesquelles il devait à mon sens être évincé.

Le présentateur-vedette de NBC a affirmé dans son journal télévisé – et à plusieurs occasions dans d’autres interventions publiques – avoir été à bord d’un hélicoptère attaqué en 2003 au lance-roquettes en Irak alors qu’il a été démontré qu’il n’y était pas. Il est aussi très fortement soupçonné – pour dire le moins – d’avoir menti sur plusieurs autres épisodes de sa carrière journalistique afin de se mettre en avant*.

A mes yeux, il est clair qu’un journaliste qui n’est même pas capable de raconter fidèlement sa propre vie n’est pas digne de confiance pour rendre compte de l’actualité et confronter les acteurs de l’actualité à leurs propres arrangements avec la vérité.

C’est pourquoi je résumais ainsi le choix auquel ce scandale contraignait NBC :

“Le choix que NBC doit opérer est finalement assez simple.

Soit la chaîne considère que le présentateur d’un journal télévisé est un journaliste et elle n’a d’autre solution que de destituer Brian Williams ; soit elle estime que le présentateur d’un journal télévisé est un animateur qui n’a aucun devoir journalistique vis-à-vis de la vérité et Williams peut conserver son poste.

Mais celui-ci ne relèverait alors plus du quatrième pouvoir ; il s’apparenterait à la présentation d’une émission de divertissement”.

Le groupe médiatique américain a choisi une voie médiane entre ces deux options : elle a destitué Brian Williams de son rôle de présentateur du journal télévisé mais l’a réintégré comme présentateur des émissions spéciales** sur une autre de ses chaînes, MSNBC, dont l’ensemble des programmes est consacré à la couverture de l’actualité. Le salaire annuel du journaliste s’en trouverait ainsi réduit de 15 à un peu moins de 10 millions de dollars.

Cette annonce a été accompagnée d’une interview de Brian Williams (voir la vidéo ci-dessus) qui devait lui permettre de faire preuve de contrition. C’est plutôt à une séance d’attrition que l’on assista, le journaliste étant incapable de prononcer le terme “mensonge” et cherchant à expliquer ses inventions autobiographiques par d’extraordinaires circonvolutions. Cette interview ne fit donc rien pour l’absoudre aux yeux d’une majorité du grand public si l’on en croit les réactions des observateurs et des internautes.

In fine, la décision de NBC relève certainement beaucoup plus d’un compromis managérial que de l’éthique journalistique. Ce qu’elle dit, à cet égard, est que Brian Williams n’est plus assez vertueux pour présenter le journal télévisé de NBC mais qu’il est suffisamment méritant pour animer les soirées spéciales sur MSNBC.

C’est évidemment un message délétère pour la réputation de cette dernière.

* Ce qui en fait d’ailleurs plutôt le “Patrick Poivre d’Arvor américain”.

** Qui constituent aux Etats-Unis une pratique beaucoup plus courante qu’en France.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo