Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Pourquoi BuzzFeed investit-il autant dans le journalisme sérieux ?

Le succès (et la réputation) du site d’information le plus populaire chez les jeunes adultes s’est construit sur des contenus divertissants, au premier rang desquels ses fameuses listes et gifs animés.

Mais il ne s’est pas arrêté là. J’ai documenté sur Superception sa transformation en un média d’actualité généraliste (lire notamment ici, ici et ici).

Jonah Peretti, cofondateur et patron du site, a récemment expliqué au Guardian, pourquoi il a engagé cette mutation et continue d’investir dans le développement de sa rédaction à travers le monde et la production d’excellents contenus éditoriaux :

Si nous ne nous intéressions exclusivement qu’au trafic, nous nous concentrerions sur le divertissement.

Mais l’actualité génère des visites répétées et conforte l’utilisation régulière de notre plate-forme. Les gens veulent toujours savoir ce qui se passe, ce qui vient de se passer. La couverture de l’actualité crée des habitudes de consommation de nos contenus.

Cependant, elle a un effet à la fois positif et négatif sur notre business : positif car elle suscite la fidélité des internautes, négatif car elle coûte plus cher à produire et est moins partagée sur le web social“.

(CC) BuzzFeed

(CC) BuzzFeed

La stratégie de Peretti appelle deux commentaires de ma part :

  • elle confirme dans les faits ce que je trompette depuis la création de Superception (et que je répétais hier encore à propos du Boston Globe) : la presse ne sortira de la crise dans laquelle la révolution numérique l’a plongée que par le haut, c’est-à-dire en proposant des contenus de qualité. Si la seule couverture de l’actualité en reprenant les articles des autres (curation) suffisait à fidéliser une audience, BuzzFeed n’investirait pas comme il le fait dans la production de contenus originaux ;
  • la loyauté des internautes à l’égard de leur première source d’information, soulignée par Jonah Peretti, constitue un nouvel argument en faveur des formules d’abonnement pour rémunérer les médias qui ne peuvent pas être rentables avec la seule publicité. C’est évidemment surtout le cas des groupes de presse dont les développements numériques sont obérés par la réduction des rentrées publicitaires générées par leurs éditions papier alors que les coûts de production et diffusion de celles-ci ne baissent pas.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo