Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Où s’arrêteront les applications de messagerie instantanée ?

Il y a un an, je consacrais un panorama stratégique à leur transformation en plates-formes de services intégrées.

J’écrivais alors :

Cette mutation trouve son origine en Asie où le domaine de la messagerie est beaucoup plus avancé que dans le reste du monde, y compris aux Etats-Unis. […]

Les plates-formes de messagerie exploitent les capacités offertes par les smartphones pour proposer une large gamme de services (communication, jeux, commerce électronique…), et ce sur la seule plate-forme initialement dédiée à la messagerie.

Celle-ci bénéficie d’un atout majeur sur toutes les autres solutions : la constance du canal de communication qu’elle constitue, ce qui est différent d’une communication en temps réel. C’est une révolution, y compris par rapport aux réseaux sociaux. […]

Portée à son paroxysme, la généralisation des services de messagerie pourrait rendre les plates-formes mobiles accessoires, de même que les applications web ont diminué l’importance relative des systèmes d’exploitation fixe et navigateurs Internet“.

(CC) Christophe Lachnitt, Quartz

(CC) Christophe Lachnitt, Quartz

Il se trouve que le site d’information Quartz vient de lancer sa première application mobile, laquelle est conçue sur le modèle d’un service de messagerie.

Avec cette petite révolution du traitement de l’actualité, Quartz reconnaît et légitime l’extraordinaire développement de l’usage des applications de messagerie, qui progressent beaucoup plus rapidement que les réseaux sociaux.

L’application mobile de Quartz devrait largement suspendre ses utilisateurs : au contraire de ses concurrentes, elle n’offre ni liste de gros titres ni flux de nouvelles. L’expérience utilisateur ressemble à une conversation avec un ami (en l’occurrence Quartz) qui vous propose des thématiques d’actualité et vous demande lesquelles vous intéresse pour éventuellement les développer.

Quartz vous propose des choix de réponse sur lesquels cliquer pour approfondir un sujet ou passer à un autre (voir captures d’écran ci-dessus). Chaque “conversation” est dénuée de publicité, un seul message de sponsor n’apparaissant qu’au terme de l’échange avec le journaliste virtuel.

Quartz veut tirer parti de la familiarité des internautes avec la messagerie instantanée pour séduire le plus grand nombre possible d’entre eux et rajeunir son public.

Je dois dire, après quelques jours d’utilisation de cette application, qu’elle m’apparaît très réussie. Pour autant, l’expérience originale – par rapport aux autres sites d’actualité – qu’elle offre sera-t-elle suffisante pour me convaincre de l’utiliser au détriment de mes services d’information favoris ? Rien n’est moins sûr car, in fine, je privilégierai les contenus proposés – qu’ils soient originaux ou le fruit d’une curation.

Comme l’a relevé le journaliste Felix Salmon sur Twitter, l’étape suivante logique pour Quartz serait d’intégrer son service au sein d’une application de messagerie instantanée telle que Facebook Messenger ou Slack. Il pourrait alors y donner toute sa mesure mais au risque d’affaiblir sa marque.

En attendant, cette initiative de Quartz confirme que l’expérience utilisateur des messageries instantanées a vocation à s’étendre largement au-delà de son périmètre initial.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo