Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Le temps partiel bénéfique à la productivité des plus de 40 ans

Ils atteignent leur maximum lorsqu’ils travaillent l’équivalent de quatre jours par semaine.

C’est ce que révèle une étude d’une équipe de l’Université de Melbourne qui a analysé les habitudes de travail et le fonctionnement du cerveau de 7 500 volontaires australiens âgés de plus de 40 ans.

Leur niveau cognitif fut évalué à partir de tests relatifs à leurs mémoire, compréhension visuelle, faculté d’attention et capacités motrices.

Ces tests montrèrent que les hommes travaillant entre 25 et 30 heures et les femmes entre 22 et 27 heures par semaine font preuve des plus hauts niveaux cognitifs.

(CC) bark

(CC) bark

Le plus intéressant est que l’aptitude cognitive ne diminue pas seulement chez les individus de plus de 40 ans qui travaillent plus de 30 heures par semaine mais aussi chez ceux qui besognent moins de 22 heures.

Le niveau cognitif le plus bas fut observé chez ceux qui sont à l’ouvrage entre 50 et 60 heures par semaine… et chez ceux qui ne travaillent pas du tout. En clair, le travail stimule le cerveau mais il ne faut apparemment pas en abuser.

Cette recherche ne garantit naturellement pas la comptabilité de ses conclusions avec les impératifs macroéconomiques ou les voeux de celles et ceux qui travaillent par passion sans compter leurs heures.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo