Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

The Daily Mail sauvera-t-il la presse sur Internet ?

Le quotidien britannique The Daily Mail, qui possède le site Internet médiatique en langue anglaise le plus populaire à travers le monde, a révélé des statistiques impressionnantes sur son activité numérique.

Chaque jour, ses 350 journalistes mettent en ligne :

  • 1 200 articles,
  • 650 vidéos,
  • et 10 000 photos.

La multiplication de ses contenus a généré un accroissement considérable de son audience numérique. Son nombre de vues vidéo a ainsi augmenté de 516% l’an dernier et son site enregistre désormais 383 millions de vues vidéo chaque mois, soit 12 millions par jour.

Au total, le site du Daily Mail attire mensuellement 240 millions de visiteurs qui y passent 20 minutes en moyenne.

(CC) The Daily Mail

(CC) The Daily Mail

Peut-être plus significatif encore, 46% des visiteurs du site y entrent par sa page d’accueil, ce qui en fait un site web de destination et non de passage.

Un site de destination présente des contenus et un style assez différenciants pour que les internautes s’y rendent sans autre objectif que de découvrir ses dernières publications. Ils y entrent donc le plus souvent par sa page d’accueil, y consacrent du temps et y reviennent régulièrement.

Les publics d’un site de passage, au contraire, le visitent dans un objectif précis : consommer un contenu qu’ils ont découvert sur un autre site (cette redirection de trafic est le plus souvent effectuée depuis le web social). Les internautes entrent donc généralement sur une page intérieure d’un site de passage et en repartent après avoir pris connaissance de son contenu. Ils ne revisitent le même site que si un autre lien les y attire.

Parallèlement, The Daily Mail développe sa présence – et sa marque – sur les réseaux sociaux. Il est particulièrement actif sur Snapchat où il compte une chaîne dans Snapchat Discover pour cibler les jeunes audiences de l’application mobile éphémère.

Le succès du Daily Mail sur le web constitue-t-il un modèle susceptible d’inspirer les autres organes de presse dans leurs développements numériques ? Malgré sa réussite éclatante, je ne le crois pas.

En effet, The Daily Mail est un tabloïd. Il n’est donc pas confronté au principal défi que rencontre la presse écrite sur Internet : rendre intéressant ce qui est important (pour reprendre le conseil qu’avait donné l’auteur et journaliste américain James Fallows aux apprentis écrivains).

The Daily Mail se contente de rendre important ce qui est inintéressant. Paradoxalement, c’est une tâche beaucoup plus facile.

2 commentaires sur “The Daily Mail sauvera-t-il la presse sur Internet ?”

› Ajouter un commentaire

Ne connaissant pas bien la ligne éditoriale Je ne suis pas sûr de comprendre ta conclusion “rendre important ce qui est inintéressant”. Veux-tu dire que l’ambition n’est pas d’informer mais de divertir ?

Sinon, les résultats financiers du Daily Mail seraient intéressants. D’autres médias se sont lancés dans la course à l’audience, mais ont peiné à construire une activité rentable… enfin, tout en continuant à informer.

Bonjour,
The Daily Mail est un tabloïd. En tant que tel, il s’attache à donner du relief à des informations sans importance. Son objectif est en effet de divertir ses lecteurs.
Quant aux résultats financiers du Daily Mail, ils sont accessibles ici.
Bien à toi.
Xophe

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo