Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Les “wearables” ne convainquent pas suffisamment

Je vous avais entretenu l’an dernier de la relative lenteur d’adoption des technologies “wearable1 (accessoires ou vêtements) connectées à Internet. Il s’avère aujourd’hui qu’un nombre non négligeable de consommateurs qui les avaient adoptées les ont abandonnées par la suite.

Une enquête d’opinion réalisée par Ericsson à travers le monde révèle que ce phénomène touche environ 10% des acquéreurs de “wearables“.

Les raisons données par les intéressés se présentent comme suit :

  • fonctionnalités limitées : raison citée par 21% des personnes interrogées,
  • dépendance d’un autre produit : 14%,
  • absence de connectivité Internet intégrée : 9%,
  • données ou informations imprécises : 9%,
  • déficit d’intégration avec les smartphones : 9%,
  • mise sur le marché de nouveaux produits plus performants : 9%,
  • manque de durabilité de la batterie : 8%,
  • design peu attractif : 6%,
  • complexité d’utilisation : 4%,
  • trop faible nombre d’applications tierces : 4%,
  • difficulté de mise en fonction : 4%,
  • autres : 3%.
(CC) Open Grid Scheduler - Grid Engine

(CC) Open Grid Scheduler – Grid Engine

De fait, le constat que je dressais l’an dernier reste pertinent :

Même si elle connaît une forte croissance, l’adoption des wearables est donc moins rapide que celle enregistrée par d’autres technologies numériques (smartphones, tablettes…). La valeur ajoutée parfois peu claire (notamment en raison du nombre limité d’applications mobiles natives) et le prix souvent élevé de ces appareils leur sont préjudiciables.

L’une des conséquences du succès relatif de ces technologies est que les annonceurs, rebutés par l’absence d’effet d’échelle, ne l’adoptent pas davantage que les consommateurs“.

1 L’utilisation d’un terme anglais est loin d’être idéale mais les traductions françaises qui prévalent le sont encore moins : “portable” peut aussi bien faire référence aux appareils mobiles qu’aux technologies qui peuvent être portées sur soi et “mettable” est remarquablement laid.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo