Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Un robot conversationnel à la Maison-Blanche

L’envoi de lettres au Président des Etats-Unis est une tradition ancrée dans la culture américaine depuis Thomas Jefferson. Elle vient de connaître une étonnante innovation.

Ainsi Barack Obama reçoit-il des dizaines de milliers de missives chaque jour par courrier, email (depuis 1994) et fax. Son équipe ambitionne de répondre à chacune d’entre elles1Quelques centaines sont sélectionnées et communiquées au Directeur de la Correspondance de la Maison-Blanche. Il en choisit dix à son tour qui seront transmises au Président dans le dossier de documents qui lui est remis chaque soir pour qu’il prépare sa journée du lendemain.

Cette pratique vise à donner au Président une idée des sentiments qui traversent la nation dont il a la charge. Obama lit chaque soir les lettres qui lui ont été données et répond de manière manuscrite à certaines (voir la vidéo ci-dessous).

Désormais, les Américains peuvent utiliser une nouvelle méthode pour écrire à leur Président : Facebook Messenger. Sur la page Facebook de la Maison-Blanche, un bouton (“Message” sous la photo de couverture) permet en effet de converser avec la Présidence.

Son activation lance un robot conversationnel dans une fenêtre Messenger. Le robot vous accueille puis vous guide dans la rédaction et l’envoi de votre message, vous donnant même la possibilité de vérifier l’absence de coquilles dans votre texte. Il vous demande également vos coordonnées pour éviter les spams et menaces.

(CC) The White House via Fast Company

(CC) The White House via Fast Company

Comme le note le Chief Digital Officer de la Maison-Blanche dans son article sur Medium annonçant cette innovation, ce robot conversationnel est le premier mis en place par un gouvernement à travers le monde.

Il trouve sa place au côté de robots développés dans une optique journalistique ou de service client.

1 Une marque de respect et un vecteur d’image dont devraient s’inspirer les nombreuses entreprises qui ne répondent même pas aux candidatures qu’elles reçoivent dans le cadre des recrutements qu’elles effectuent.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo