Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

La France entichée de la publicité programmatique

C’est ce que révèle une étude d’eMarketer.

Le marché de la publicité programmatique1 sur bannières numériques devrait croître de 32% cette année pour atteindre 556 millions d’euros et représenter 64% de la publicité numérique sur bannières (voir le graphe reproduit ci-dessous).

Il devrait continuer de progresser, mais à un rythme moins rapide, en 2017 (+21%) et 2018 (+12%), s’adjugeant cependant une part toujours plus importante des revenus de la publicité numérique sur bannières.

emarketer

Sans surprise, cette croissance est tirée par les usages mobiles : la publicité programmatique sur bannières mobiles devrait ainsi enregistrer des taux de croissance de 67% en 2016, 51% en 2017 et 43% en 2018. Cette année-là, la publicité programmatique devrait représenter 84% du marché de la publicité sur bannières mobiles.

Avec la Grande-Bretagne, la France est l’un des pays européens où la publicité programmatique est la plus populaire auprès des annonceurs.

1 La publicité programmatique utilise les données créées par notre activité numérique (les sites que nous visitons, les thèmes que nous recherchons, le temps que nous passons à lire des contenus, les publicités sur lesquelles nous cliquons…) pour cibler très précisément et automatiquement les messages marketing qui nous sont présentés sur les pages web que nous explorons.

Les enchères en temps réel (real-time bidding ou RTB) d’espaces publicitaires numériques, la principale composante de la publicité programmatique, se déroulent dans le temps qu’il faut à notre navigateur Internet pour charger la page que nous souhaitons voir.

Le plus souvent, ce processus est opéré automatiquement par une plate-forme technique qui met en relation les vendeurs d’espaces publicitaires et les annonceurs ou leurs agences. Pendant que notre page web se charge dans notre navigateur, les informations relatives à notre profil sont transmises aux annonceurs. Ceux qui sont intéressés peuvent alors lancer les enchères.

La publicité du mieux-disant sera celle que nous verrons lorsque la page aura été chargée en quelques milli-secondes (ou secondes en fonction du temps de chargement des autres éléments de la page, au premier rang desquels les “trackers“, ces petits modules logiciels qui examinent l’activité des visiteurs du site web dont ils relèvent). La publicité programmatique peut également être opérée en temps décalé.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo