Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Newsletter Superception #289

Newsletter Superception du 18 septembre 2021.

986 mots, soit 8 minutes de lecture
 

Best Of Superception

  • Conversation sur la production d’idées avec Serge Cynamon, cofondateur et directeur de la création de l’agence Simple : Podcast Superception Ep. 74

 

Best Of Internet

  • communication The Wall Street Journal publie une série d’articles intitulés “The Facebook Files” qui proposent, à partir de documents internes, nombre de révélations accablantes sur le groupe de Mark Zuckerberg. On y trouve la confirmation que Facebook est tout à fait conscient des problèmes sociétaux que ses plates-formes créent, qu’il ne fait rien pour les résoudre et qu’il ment continûment à leur sujet. On apprend notamment que le Groupe exempte plus de cinq millions de VIPs et célébrités des sanctions qu’il devrait leur appliquer, selon ses propres règles, lorsqu’ils harcèlent d’autres personnes en ligne ou appellent à la violence : Facebook Says Its Rules Apply To All. Company Documents Reveal A Secret Elite That’s Exempt. Le joueur de football brésilien du PSG Neymar put ainsi publier impunément sur Instagram des photos nues de la femme qui l’avait accusé de viol, clichés qui furent vus par pas moins de 56 millions d’internautes. On découvre également que les propres recherches menées par Facebook montrent les effets très négatifs d’Instagram (et non de tous les réseaux sociaux) sur la perception de leur corps par un tiers des adolescentes, ce qui se traduit chez elles par des crises d’anxiété, des dépressions et parfois même des tentations suicidaires : Facebook Knows Instagram Is Toxic For Teen Girls, Company Documents Show. Il est permis de se demander comment Sheryl Sandberg, la numéro 2 du Groupe, concilie cette réalité avec son engagement féministe et comment Facebook peut actuellement envisager de créer un service Instagram dédié aux enfants de moins de treize ans. Un autre article de la série du Wall Street Journal traite de l’inaction des dirigeants de Facebook face aux informations qui leur sont communiquées sur le recrutement de tueurs par des cartels de la drogue et l’organisation de trafics humains sur leurs services, de la complicité du Groupe, en échange de l’accès au marché numérique local, avec le gouvernement dictatorial vietnamien dans sa lutte contre ses dissidents et de la latitude d’action allouée sur ses plates-formes au gouvernement éthiopien dans son nettoyage ethnique à l’encontre de la minorité des Tigréens (dans une tragique répétition des méfaits du Groupe en Birmanie) : Facebook Employees Flag Drug Cartels And Human Traffickers. The Company’s Response Is Weak, Documents Show. Après avoir lu les articles du Wall Street Journal, vous aurez probablement la nausée. Ils confirment malheureusement ce que je démontrais beaucoup plus modestement dans une partie de mon dernier livre en date, “Prêt-à-penser et post-vérité“, consacré à la menace que fait peser la révolution numérique sur la démocratie : les problèmes sociétaux créés par Facebook ne sont pas le fait du hasard mais de la priorité absolue accordée par ses dirigeants à la rentabilité sur toute autre considération et le Groupe est l’entreprise la plus malhonnête et dangereuse de notre époque. Espérons que les révélations du Wall Street Journal conduiront enfin les responsables politiques américains à prendre des mesures obligeant Facebook à se réformer et mettre dans la modération des contenus publiés sur ses services ne serait-ce qu’une fraction de la détermination et l’énergie qu’il dédie à la croissance de ses revenus publicitaires. Les élus américains pourront être motivés à ce faire par d’autres révélations consternantes de la revue du MIT sur le Groupe : Troll Farms Reached 140 Million Americans A Month On Facebook Before 2020 Election, Internal Report Shows 
  • communication Il s’agit décidément d’une semaine assez sinistre pour la confiance que nous pouvons accorder aux géants du numérique. Ainsi avons-nous également appris, parallèlement aux révélations précitées sur Facebook, qu’Apple et Google avaient retiré de leurs App Stores respectifs une application promue par le dissident russe emprisonné Alexei Navalny afin d’aider l’organisation de la campagne des opposants à Vladimir Poutine dans les élections de ce week-end, dont tout indique qu’elles vont être fortement manipulées par le Président russe : Google, Apple Remove Navalny App From Stores As Russian Elections Begin. Il convient de noter que cette mesure va à l’encontre des affirmations, énoncées encore récemment, de la marque à la pomme sur sa capacité de résister aux demandes des gouvernements autoritaires : Apple Shut Down A Voting App In Russia. That Should Worry Everyone. Il s’avère que les assertions de Tim Cook ne sont pas plus crédibles concernant la Russie que la Chine, et ce d’autant moins que le Groupe ne s’est pas contenté de seulement supprimer cette application de son Store pour contenter l’autocrate du Kremlin : Apple And Google Go Further Than Ever To Appease Russia
  • management Microsoft a réalisé une analyse des pratiques de communication de plus de 61 000 de ses collaborateurs durant la pandémie. Elle montre que le travail à distance a fortement réduit la collaboration entre les équipes du Groupe : The Effects Of Remote Work On Collaboration Among Information Workers. Les communications synchrones (réunions, visioconférences…) ont également été beaucoup moins nombreuses, alors que les communications asynchrones (emails, chats…) augmentaient significativement. Cette évolution, qui concerne probablement aussi vos équipes, est pernicieuse en termes de créativité et productivité
  • révolution numérique Elon Musk a une nouvelle fois démontré son avance sur ses concurrents (cette fois, Blue Origin de Jeff Bezos et Virgin de Richard Branson) en envoyant quatre astronautes amateurs en orbite pour plusieurs jours : Elon Musk’s SpaceX Seeks Next Space Milestone With Launch This Week
 
61b6b353-510b-4e3e-8667-49616107d53c.png
 

Best Of Twitter

 
2442eaf7-1f01-4ba1-ad64-0b77132ac021.png
 

Ab hoc et ab hac

 
729389ae-c487-4de6-9bc2-b086a9d318e3.jpg
 

Rubriques

  • Best Of Superception : articles publiés en français sur Superception durant la semaine écoulée (les articles publiés en anglais sont accessibles ici).
  • Best Of Internet : meilleurs articles du web sur la communication, le management et le marketing dans le contexte de la révolution numérique.
  • Best Of Twitter : mon tweet préféré, quel que soit son sujet.
  • Ab hoc et ab hac : contenus, susceptibles de vous intriguer ou vous distraire, relatifs à certains de mes autres centres d’intérêt (musique, nature, neurosciences et sport).
 

A propos

La Newsletter Superception est la revue hebdomadaire de l’actualité diffusée par le site Superception édité par Christophe Lachnitt

Superception, qui est consacré aux enjeux de perception à travers la communication, le management et le marketing dans le contexte de la révolution numérique, comprend également un blog et un podcast.

Contact : contact@superception.fr


Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo