Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

La leçon de perception d’Al Pacino

Je regardais hier sur YouTube un extrait de l’interview d’Al Pacino par Larry King en 1996. L’immense Al y faisait valoir un point très pertinent relatif à la perception que nous avons des acteurs et de leur travail.

En réponse à une question sur le très faible nombre d’interviews qu’il a accordées dans sa carrière, Al Pacino expliqua que, plus un acteur est anonyme, plus il est crédible dans ses rôles. En effet, la perception que le public a de lui en tant que personne ne pollue pas son travail d’acteur. C’est ce qui permet, selon Pacino, au public d’accepter un acteur dans des rôles très différents – et Al Pacino sait de quoi il parle en matière de diversité de rôles interprétés au cinéma comme au théâtre.

(CC) Jeremy Keith

Cela me semble une approche très saine et intelligente du métier d’acteur.

Nous sommes aujourd’hui envahis par des acteurs dont nous connaissons tout de la vie privée. De ce fait, lorsqu’ils jouent un rôle à l’écran, ils courent le risque que nous ne voyons pas le personnage qu’ils incarnent parce que nous sommes aveuglés par leur célébrité. Ce qu’ils sont personnellement est si puissant dans notre perception que cela occulte leur travail d’acteur.

Le mystère sied mieux aux acteurs que la promiscuité médiatique permanente.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo