Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

La vraie raison pour laquelle vous serez promu(e)

Une étude américaine montre que le favoritisme joue un grand rôle dans l’attribution des promotions au sein des entreprises.

Cette étude a été réalisée par le cabinet de consultants Penn Schoen Berland pour la McDonough School of Business de l’Université de Georgetown à Washington DC.

92% des cadres supérieurs interrogés affirment avoir vu le favoritisme – défini comme le recours à des critères autres que la performance – jouer un rôle dans la promotion des individus au sein d’une entreprise et 84% estiment l’avoir observé au sein de leur propre entreprise. Mais ils ne sont que 23% à reconnaître avoir eux-mêmes fait entrer des critères telles que l’affinité personnelle – et non le seul mérite – dans une décision de promotion.

Georgetown University – (CC) ehpien

La recherche montre aussi qu’il est courant pour des dirigeants de savoir à l’avance qui sera promu même s’ils considèrent plusieurs candidats pour un poste. 29% des cadres supérieurs interrogés n’envisagent généralement qu’une seule personne pour une promotion et, lorsque plusieurs collaborateurs sont candidats et passent des entretiens ou des tests, 56% des dirigeants savent dès le début qui obtiendra le poste. 96% des décideurs finissent d’ailleurs par promouvoir le candidat auquel ils avaient pensé initialement.

La définition du favoritisme utilisée par cette étude – qui fait commencer le favoritisme dès qu’un autre critère que la seule performance est pris en compte – est intéressante en elle-même : elle révèle, me semble-t-il, une différence culturelle entre les Etats-Unis et la France. Je pense que, en France, personne n’aurait l’impression de commettre un acte de favoritisme s’il considérait des critères humains (esprit d’équipe, respect des valeurs de l’entreprise…) dans une promotion et pas seulement la performance des candidats.

C’est un bon sujet de débat pour tous les managers : sommes-nous assez objectifs dans nos décisions de promotion ?

Je crois personnellement que la définition du favoritisme utilisée dans cette étude est trop jusqu’au-boutiste car une entreprise ne fonctionne bien que si ses collaborateurs sont performants mais aussi s’ils sont capables d’être performants ensemble, c’est-à-dire de partager les mêmes objectifs et la même culture, de vouloir et de pouvoir travailler en équipe, de mettre l’intérêt commun au-dessus de leurs intérêts individuels… A contrario, je crois aussi qu’on ne prend pas assez en compte dans la plupart des organisations françaises la performance dans l’évaluation des collaborateurs et dans leur évolution de carrière.

C’est pourquoi je préfère le système américain dont il me semble cependant que l’enquête menée par Penn Schoen Berland est une caricature.

2 commentaires sur “La vraie raison pour laquelle vous serez promu(e)”

› Ajouter un commentaire

Il ne faut pas oublier non plus le corporatisme et l’influence d’un réseau dans le système de promotion. Je ne pense pas que l’on peut regrouper ces 2 principes d’influence sous la bannière du favoritisme qui inclut plutôt d’autres valeurs plus subjectives de la part du manager.

Je crois qu’au delà du favoritisme il parait normal que certains profils soient repérés à l’avance parce qu’ils cadrent avec l’évolution de l’entreprise, ses besoins, et les profils de postes à combler. Pour créer une équipe qui marche il faut non seulement que le candidat réponde à des critères que l’on pourrait dire techniques mais aussi qu’il puisse s’intégrer dans l’équipe en y apportant “ce qui manque”. Je trouve qu’en équipe c’est comme en couple, il vaut mieux être seul que mal accompagné…

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo