Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Les patrons historiques des grandes agences de pub comprennent-ils les réseaux sociaux ?

La réponse à cette question est négative si l’on en croit un récent article de l’agence Reuters. Mais alors ces communicants sont-ils encore pertinents ?

Reuters nous livre un florilège de déclarations affligeantes de dirigeants de l’univers des médias. J’ai retenu celles de deux grands publicitaires :

  • Maurice Lévy, PDG de Publicis : “Twitter et Facebook ne sont tout simplement pas pour moi. Je déteste l’idée que je devrais partager des choses qui ne sont pas vouées à être partagées ou qui sont superficielles”. C’est un peu comme si un fabricant d’automobiles n’avait pas le permis de conduire. Difficile d’être compétent dans son secteur d’activité quand on n’en a pas la moindre pratique, et ce d’autant plus dans un domaine aussi engageant que les réseaux sociaux. Maurice Lévy affirme qu’il se tient au courant des médias sociaux professionnellement mais qu’il n’a pas besoin d’utiliser Twitter pour en comprendre l’importance : “je comprends comment nettoyer la vaisselle sans le faire régulièrement”. Ai-je vraiment besoin d’insister sur l’inanité d’une telle comparaison entre vaisselle et médias sociaux ?
  • Martin Sorrel, PDG de WPP dont je me suis déjà fait un ami sur Superception : “j’ai assez à faire à répondre à mes emails. J’ai 66 ans, je suis presque prêt à être empaillé”. Martin, sur ce dernier point au moins, vous faites preuve de lucidité. 🙂 Mais il est dommage qu’un publicitaire qui devrait être une éponge à tendances se définisse autant par son âge.
(CC) World Economic Forum

(CC) World Economic Forum

Les déclarations de MM. Lévy et Sorrell sont saisissantes étant donné l’impact des réseaux sociaux sur la formation des perceptions de plusieurs centaines de millions de personnes à travers le monde (les publics ciblés par les marques que Publicis et WPP conseillent) et sur le marché de la publicité. Le même marché dont MM. Lévy et Sorrel dirigent des poids lourds.

Mais, manifestement, le poids économique de Publicis et WPP sur le marché de la publicité n’est pas aussi lourd que le poids des ans sur les épaules de leurs dirigeants respectifs.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo