Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

La leçon de management de James Patterson

L’auteur le plus vendu aux Etats-Unis est certainement aussi le plus prolifique. Cela ne l’empêche pas d’avoir encore des choses à dire lorsqu’il est interviewé par la presse.

James Patterson a publié 11 livres en 2011 et compte en sortir 13 en 2012. Il a notamment créé les trois séries de détectives les plus lues de ces vingt-cinq dernières années. Il gagne 80 millions de dollars par an grâce à cette fièvre éditoriale.

James Patterson – (CC) books_authors

Interviewé il y a quelques jours dans The Wall Street Journal, Patterson explique qu’il n’aime pas lorsque des gens affirment qu’ils n’ont pas lu ses livres mais qu’ils le détestent. “Lisez mes livres et ensuite détestez-moi”, conclut-il.

Il est rafraîchissant qu’un auteur ayant autant de succès que Patterson soit encore aussi sensible à l’opinion des autres – et il relate cette sensibilité avec son sens de la formule habituel. C’est cependant une forme d’utopie que caresse Patterson : si l’on devait être parfaitement informé de l’oeuvre complète des personnes que l’on déteste ou méprise, la vie serait impossible ! 🙂

Blague à part, un manager qui parviendrait à insuffler une telle culture de respect et de jugement sur pièces au sein de son entreprise permettrait probablement à celle-ci d’augmenter considérablement son profit, tant les apriori et la paresse intellectuelle sont à l’origine de pertes d’efficacité et d’opportunités.

Et si vous me détestez après avoir lu cet article, aucun problème !

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo