Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Destins journalistiques croisés

BuzzFeed et The Los Angeles Times sont à la croisée des chemins. Une parabole sur l’avenir de la presse ?

BuzzFeed, un site de partage des contenus les plus en vogue sur Internet (lire notamment ici et ici), vient de lever 19,3 millions de dollars pour financer son développement – en particulier le recrutement de nouveaux collaborateurs. Cette levée de fonds valoriserait l’Entreprise à 200 millions de dollars, soit 100 millions de plus que sa valorisation de l’an dernier et 100 millions de dollars de moins que la valorisation actuelle du Los Angeles Times.

Comment s’explique cette situation ?

BuzzFeed attire 40 millions de visiteurs uniques chaque mois, c’est-à-dire qu’il génère plus de trafic que The Huffington Post lorsqu’il fut acquis par AOL pour 315 millions de dollars en 2011. En outre, l’Entreprise devrait avoir réalisé en 2012 un chiffre d’affaires de 20 millions de dollars, le triple de la performance accomplie en 2011. Les investisseurs promettent une valorisation minimale de 300 millions de dollars à BuzzFeed et espèrent qu’elle s’approchera du milliard.

Dans cette optique, l’un des atouts du site concerne son approche publicitaire particulièrement adaptée aux usages mobiles, le prochain Eldorado du marché publicitaire numérique. En effet, le site ne présente aucune bannière publicitaire et se rémunère uniquement sur des contenus sponsorisés. Or les bannières sont le format publicitaire le moins efficace sur les mobiles et les contenus sponsorisés sont, eux, plus performants sur les gadgets mobiles (smartphones et tablettes) que sur les ordinateurs.

Ben Smith – (CC) Neon Tommy

Sur le plan éditorial, après avoir recruté le célèbre Ben Smith comme rédacteur en chef il y a un an (lire ici), BuzzFeed a étoffé son équipe éditoriale, en particulier dans le domaine politique, en recrutant des journalistes expérimentés. Certains d’entre eux ont publié de longs articles (7 000 mots et plus) qui tranchent avec ceux habituellement proposés sur Internet. Il est prévu que de telles productions soient désormais rédigées chaque semaine et potentiellement vendues sur la plate-forme Amazon Kindle.

Enfin, BuzzFeed va développer sa couverture de deux domaines très différents : les dossiers de sécurité nationale et l’actualité d’Hollywood. Ces thématiques seront traitées sous l’angle propre à BuzzFeed résumé ainsi auprès du Wrap par Richard Rushfield, responsable du bureau que le site va ouvrir ce lundi à Los Angeles : “si c’est irrésistiblement digne d’être partagé sur le web social, c’est publiable“.

C’est cette stratégie qui permet à BuzzFeed d’être considéré aujourd’hui par beaucoup d’observateurs comme l’une des entreprises qui préfigurent le mieux ce que sera le groupe médiatique du 21ème siècle.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo