Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

L’intelligence artificielle, nouvelle alliée inattendue des journalistes

The Washington Post industrialise le “fact checking”.

J’ai plusieurs fois souligné sur Superception (lire par exemple ici et ici) la menace que constitue pour les journalistes l’intelligence artificielle qui permet de produire des articles de plus en plus proches de ceux écrits par les humains. Une nouvelle initiative du Washington Post, Truth Teller (le détecteur de mensonges), va à l’encontre de cette tendance. Son objectif est de vérifier les affirmations des politiciens en temps réel (ou presque).

Le prototype en ligne sur le site du Washington Post combine plusieurs technologies permettant de convertir les sons ou vidéos de discours politiques en textes (avec un logiciel de reconnaissance vocale) et de chercher en temps réel des références factuelles dans des bases de données. L’application montre ainsi à l’écran quelles assertions sont correctes ou erronées et offre des liens vers les sources permettant d’effectuer ce jugement.

Un aspect très intéressant est que, à chaque fois, que nous lançons une vidéo dans l’application, la vérification des faits recommence à zéro – elle n’est pas enregistrée une fois pour toutes -, ce qui lui permet de bénéficier d’éventuels ajouts récents à la base de données.

(CC) The Washington Post

The Washington Post s’est déjà illustré dans la vérification des faits avec son blog The Fact Checker (lire ici). A mes yeux, Truth Teller répond à deux évolutions qui, conjuguées, rendent le travail des journalistes de plus en plus difficile : (i) la diminution des moyens de la presse qui induit que chaque journaliste doit suivre – et maîtriser – un nombre de sujets de plus en plus important et (ii) l’instantanéité sans limite du suivi de l’actualité qui laisse de moins en moins le temps aux médias de mettre en perspective les déclarations des dirigeants politiques. Dans ce contexte, séparer le bon grain de l’ivraie s’apparente trop à un travail de Sisyphe éditorial.

Truth Teller n’est pas la solution ultime contre les petits arrangements avec la vérité car cette application ne pourra probablement pas identifier une pratique très en vogue chez les politiques : choisir une référence – période sur laquelle ils jugent l’efficience de leur action, comparaison entre deux tendances… – qui leur soit favorable. Mais elle constitue un progrès bienvenu et, pour un drogué d’actualité comme moi, un extraordinaire jouet. 😉

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo