Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Les news magazines ont-ils encore un avenir ?

A l’âge de l’instantanéité médiatique, quelle est la raison d’être d’une couverture de l’actualité à un rythme hebdomadaire ?

Barry Diller est PDG d’InterActiveCorp, l’un des principaux groupes Internet américains. En 2010, il réalisa la fusion de Newsweek, un hebdomadaire d’information fondé en 1933, et de The Daily Beast, un site web d’actualité créé en 2008. Cette fusion n’a pas donné les fruits attendus et l’édition papier de Newsweek a été arrêtée à la fin de l’année dernière, laissant la place à sa seule version numérique (lire ici).

Il y a quelques jours, Diller accorda une interview à Bloomberg (voir ci-dessous) dans laquelle il explique notamment que l’acquisition de Newsweek puis sa fusion avec The Daily Beast furent des erreurs et qu’il ne nourrit pas beaucoup d’espoir pour l’avenir du magazine. Il affirma également qu’imprimer un magazine d’information dans le contexte médiatique actuel est une absurdité.

A l’appui de cette assertion, il fait valoir un argument pertinent : certains magazines – par exemple ceux dédiés au luxe – n’ont aujourd’hui aucune concurrence crédible, ce qui “oblige” presque les annonceurs à y diffuser leurs campagnes publicitaires. Mais ce n’est pas le cas des magazines consacrés à l’actualité. Il souligne d’ailleurs que le terme même de “magazine d’actualité” est devenu un non-sens dans un monde caractérisé par l’instantanéité de l’accès à l’information.

J’adhère complètement aux vues de Barry Diller à ce sujet. On peut d’ailleurs constater que les news magazines n’ont plus réellement de raison d’être propre dans l’offre médiatique actuelle et qu’ils se concentrent soit sur du commentaire d’opinion de plus en plus polémique, soit sur la recherche de scoops – régulièrement publiés en primeur sur leur site Internet -, soit sur des sujets sociétaux supposément vendeurs.

Leur raison d’être originelle, qui consistait à synthétiser l’actualité de la semaine en la mettant en perspective, ne correspond plus au rythme moderne de l’information. C’est en effet presque chaque jour que les médias essaient désormais de donner du sens à l’avalanche d’informations à laquelle les citoyens sont confrontés, comme l’illustre la multiplication ad nauseam des émissions de débat sur les chaînes télévisées d’information et à la radio ainsi que l’éditorialisation croissante de la presse quotidienne.

In fine, on peut donc se demander si l’évolution des hebdos d’actualité constitue une adaptation ou un reniement.

2 commentaires sur “Les news magazines ont-ils encore un avenir ?”

› Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo