Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

La déclaration de candidature la plus étonnante de la décennie

Indice : la nuit porte décidément conseil…

Anthony Weiner, ancien représentant de l’Etat de New York, a démissionné il y a presque deux ans jour pour jour après s’être empêtré dans un scandale sexuel d’un nouveau genre, c’est-à-dire virtuel : il avait envoyé des photos indécentes de son anatomie à des jeunes femmes qui comptaient parmi les abonnés de son compte Twitter (lire ici et ici) mais ne les avaient jamais rencontrées.

Ce jeune talent du Parti démocrate promis à un brillant avenir vit sa carrière brisée par une affaire qui, si elle est loin d’être la plus grave qui ait touché un leader politique ces dernières années, est probablement la plus bouffonne. Ses ambitions de conquérir la mairie de New York, l’un des postes les plus prisés outre-Atlantique, semblaient évanouies à jamais.

Or Weiner, ainsi que les rumeurs l’annonçaient depuis quelques jours, vient de lancer sa campagne avec une vidéo – très réussie étant données les circonstances – mise en ligne sur son site Internet (voir l’image et le lien ci-dessous).

Anthony Weiner

Dans une ville où l’on ne peut pas se faire élire sans animer une véritable coalition de communautés et d’intérêts, il devra réaliser un exploit pour emporter la primaire démocrate. Mais aucun favori ne domine cette élection de la tête et des épaules et le talent politique de l’ancien chouchou des médias ne doit pas être négligé. Par ailleurs, il est fort possible que, avec cette candidature, Weiner prenne date pour l’élection suivante en affrontant – et se débarrassant cette année – des lazzis qui ne manqueront pas d’accompagner, dans certains médias, son retour à la politique active.

C’est certainement cette crainte, dans la ville qui héberge notamment deux des tabloïds les plus vicieux de la planète, qui a conduit Anthony Weiner à adopter une tactique de communication extrêmement originale – et astucieuse – pour se lancer.

C’est en effet à 2 heures du matin que sa vidéo de candidature a été mise en ligne sur son site Internet. Pourquoi si tard dans la nuit ? Parce que, alors, les deux tabloïds en question – The New York Post et The New York Daily News – venaient de boucler leur édition du lendemain et ne pouvaient donc plus se moquer de la candidature de Weiner en Une.

Naturellement, cela ne les empêchera pas de le tourner en dérision et en ridicule abondamment par la suite. Mais Anthony Weiner s’est au moins assuré une couverture médiatique de son annonce préservée de la pollution nauséabonde de ces deux journaux de caniveau.

Je ne puis m’empêcher, depuis toujours, de trouver Weiner sympathique et, aujourd’hui, de penser qu’il a bien joué sur ce coup-là.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo