Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Twitter est bien un média

Le réseau social refuse d’être assimilé à un média mais la relation de l’actualité est pourtant au coeur de sa valeur ajoutée.

Plusieurs observateurs nord-américains (au premier rang desquels Mathew Ingram sur GIGAom) se sont intéressés récemment à la vraie nature de Twitter et sont arrivés à la conclusion que je défends depuis la création de Superception : Twitter n’agit pas seulement comme une gigantesque caisse de résonance pour les événements relatés par d’autres médias, il est également de manière croissante le premier relais national et international d’événements qui, sans lui, seraient souvent ignorés.

Les supporteurs de Wendy Davis au Sénat du Texas, parmi lesquels de nombreuses sources d'information sur Twitter - (CC) Do512

Les supporteurs de Wendy Davis au Sénat du Texas, parmi lesquels de nombreuses sources d’information sur Twitter – (CC) Do512

Deux épisodes récents mettent de nouveau ce phénomène en lumière :

  • l’obstruction législative de la sénatrice Wendy Davis contre une loi anti-avortement durant plus de 9 heures au Sénat du Texas. Ainsi que Carl Franzen et Rachel Sklar l’ont souligné sur The Verge et Medium respectivement, les grands médias n’ont pas couvert ce développement législatif qui les a pris par surprise – ils n’avaient donc pas d’équipe sur place et n’auraient pas eu le temps d’y envoyer des reporters avant la fin de l’incident. Mais l’épisode texan fut couvert en direct depuis Austin par des personnes présentes au sein du Sénat qui “tweetèrent” sans relâche. Il devint l’un des sujets les plus discutés sur Twitter où il rallia les partisans du droit à l’avortement. Ainsi que le souligne Mathew Ingram, la seule autre source d’information nationale était la chaîne du Texas Tribune (une organisation médiatique à but non lucratif) sur YouTube, un autre média numérique assez agile pour s’adapter en temps réel à une actualité imprévue ;
  • dans le cas des manifestations en Turquie, Twitter fut une source d’information d’autant plus précieuse que les médias locaux sont pour leur majorité affidés au pouvoir et qu’il n’était pas aisé pour les organes de presse étrangers de rendre compte aussi efficacement que ses protagonistes de la révolte d’une partie du peuple.

Ces deux exemples confirment donc ma thèse que Twitter est l’agence d’information du 21ème siècle (lire notamment ici et ici). En effet, le réseau de micro-blogging, outre le relais des grandes nouvelles, permet à des témoins de l’actualité de signaler ce qu’ils voient en touchant potentiellement l’ensemble de la planète. Avant les deux événements mentionnés ci-dessus, j’avais notamment évoqué cette évolution à propos de l’élimination d’Oussama Ben Laden et du décès de Whitney Houston.

Cette mission confrontera à terme Twitter à un choix cornélien : embrasser sa vocation au risque d’affronter les médias qui sont aujourd’hui ses partenaires ou délaisser la plus évidente de ses valeurs ajoutées au risque de perdre sa réelle pertinence.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo