Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Twitter favorise-t-il la manipulation boursière ?

C’est ce que l’on peut se demander en observant la communication sur le réseau de micro-blogging de l’un des plus grands investisseurs américains. Stupéfiant.

Carl Icahn annonça avant-hier sur son compte Twitter qu’il avait pris une position importante au sein du capital d’Apple sans toutefois en préciser le montant – The Wall Street Journal évoque un investissement de 1,5 milliard de dollars.

Icahn expliqua également (i) que l’action d’Apple était sous-évaluée – dans une interview, il envisagea un cours de 625 dollars contre environ 500 dollars aujourd’hui – et (ii) qu’il avait eu une conversation positive avec le PDG du Groupe, Tim Cook, au sujet d’un programme plus important de rachat d’actions (voir la capture d’écran ci-dessous). Il ne faut pas oublier à cet égard qu’Apple a annoncé au mois d’avril dernier le programme de rachat d’actions (rachat de 15% des actions en circulation) le plus important de l’histoire corporate américaine.

(CC) Twitter

(CC) Twitter

Cette série d’annonces fit monter (voir graphe ci-dessous), en moins de deux heures, le cours de Bourse d’Apple de plus de 5% (soit une appréciation de 17,26 milliards de dollars selon un calcul réalisé par Business Insider).

(CC) Yahoo! Finance via Business Insider

(CC) Yahoo! Finance via Business Insider

Carl Icahn est connu pour investir des sommes importantes dans des sociétés et ensuite demander à leur management de mettre en oeuvre des changements qui sont généralement au service de son seul intérêt individuel (il est actuellement au coeur de l’épique bataille sur l’avenir de Dell). Il faut cependant noter que la valorisation d’Apple s’élevant à 450 milliards de dollars, il faudra qu’Icahn investisse beaucoup plus avant de constituer une position de force au sein du Groupe.

Cela ne l’empêchera pas en revanche d’être bruyant médiatiquement à propos de la marque à la pomme, ce qu’il a déjà commencé à faire avec les deux tweets reproduits ci-dessus, lesquels n’ont suscité aucune réaction médiatique appropriée – c’est-à-dire en temps réel – d’Apple pour contrecarrer la perception que Cook était aux ordres ou aux petits soins avec Icahn. Ce dernier a clairement gagné ce blitzkrieg médiatique et, dans le même temps, fait fructifier son investissement au sein d’Apple.

Ce dernier point m’amène à l’interrogation énoncée dans le titre de cet article. Le cours de Bourse des entreprises reflète l’évolution de la perception des marchés financiers à leur égard et se fonde sur les informations qui circulent à leur sujet. C’est la raison pour laquelle la nature, les destinataires et le calendrier de diffusion de ces informations sont rigoureusement réglementés. Icahn savait pertinemment que ses deux tweets allaient faire monter le cours d’Apple et, partant, lui faire réaliser un profit presque instantanément.

Cet exemple montre qu’il convient de s’interroger sur cette nouvelle pratique de communication financière afin de déterminer si elle s’apparente – ou pas – à une forme de manipulation boursière.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo