Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

L’état d’Internet par Mary Meeker : principaux enseignements

Deux mots-clés cette année : mobilité et simplicité.

Chaque année, Mary Meeker, l’ancienne analyste vedette de Morgan Stanley aujourd’hui associée au sein du fonds d’investissement Kleiner Perkins, présente l’état de l’Internet (lire ici, ici et ici à propos de ses trois précédentes prestations).

Les principaux enseignements en matière de marketing de la présentation qu’elle a effectuée lors de la conférence Code se présentent comme suit :

  • le déclin économique de la presse écrite n’est pas achevé. Alors qu’elle recueille seulement 5% de l’attention médiatique des Américains, la presse récolte encore 19% des investissements publicitaires. Cet écart, qui s’est un peu réduit par rapport à 2011 (7% contre 25%), n’est toujours pas viable ;
  • à l’inverse de la presse écrite, le mobile phagocyte une part croissante de notre attention (20% contre 10% en 2011) et reste extraordinairement sous-exploité publicitairement (4% des investissements contre 1% en 2011). Comme l’a relevé Henry Blodget, le créateur de Business Insider, sur Twitter, la comparaison du mobile avec les autres médias n’est pas totalement cohérente étant donné que nous utilisons nos mobiles pour des usages autres que médiatiques. Mais, même si l’on retient l’estimation de Blodget (12% d’attention consacrée aux mobiles) plutôt que celle de Meeker (20%), l’écart entre attention des consommateurs et investissement publicitaire des marques demeure énorme ;

Mary Meeker

  • les revenus du mobile sont de plus en plus dominés par les applications et de moins en moins (notamment pour la raison évoquée au point précédent) par la publicité. Celles-là représentent deux tiers du total des revenus mobiles et celle-ci seulement un tiers ;
  • nous mettons en ligne 1,8 milliard de photos chaque jour. Incidemment, les deux tendances – mobiles et photos – ne sont pas distinctes l’une de l’autre : un écran de smartphone est plus efficace pour visionner des photos que pour lire ou réaliser des tâches plus complexes. Les deux premiers hébergeurs de photos sont aujourd’hui Snapchat et WhatsApp ;
  • 84% des téléspectateurs qui détiennent un gadget mobile sont actifs sur le web (avec leurs smartphones ou leurs tablettes) pendant qu’ils regardent la télévision. Cette proportion a doublé en deux ans seulement ;
  • alors que 59% des adultes de moins de 30 ans regardent la télévision en différé, à la demande ou en ligne, 59% des autres adultes la visionnent en direct ;
  • les ventes de tablettes progressent plus vite depuis quelques années (+52% en 2013) que celles de PC et de smartphones ne l’ont jamais fait. Et pourtant, le nombre de possesseurs de tablettes ne représente que 56% du nombre de propriétaires de PC, 28% du nombre de détenteurs de smartphones et 8% du nombre de gens équipés de postes de télévision ;
  • le succès des différentes applications de messagerie (KakaoTalk, Line, Snapchat, Tencent WeChat, Viber, WhatsApp…) pourrait représenter un challenge pour le graphe social promu par les réseaux sociaux, au premier rang desquels Facebook. Ces applications passent en effet par des échanges très fréquents avec un cercle d’amis restreint, à l’inverse des réseaux qui reposent sur des communications espacées avec un cercle d’amis très large.

La croissance effrénée des applications de messagerie incarne également une tendance soulignée par Mary Meeker : les mobiles favorisent des pratiques centrées sur la simplicité de l’expérience utilisateur. Cette tendance, dont on peut parier qu’elle animera également l’essor de l’Internet des objets, est certainement le message global qu’il faut retenir de cette présentation.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo