Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Ecoutez Taylor Swift – pas ses chansons, ses vues sur l’industrie de la musique

La chanteuse signe un piquant éditorial dans The Wall Street Journal.

La jeune star de la country music américaine (qui a engrangé 64 millions de dollars de revenus l’an dernier) figure donc au sein de la prestigieuse page des éditoriaux du quotidien de Wall Street. Son article (abonnement requis) est, à l’inverse de l’opinion dominante, optimiste sur l’avenir de l’industrie de la musique, laquelle est pourtant passée, aux Etats-Unis, de 14 milliards en 2003 à 7 milliards l’an dernier.

Taylor Swift fonde notamment son optimisme sur l’évolution de la relation des artistes avec leurs fans favorisée à son sens par le web social. Elle prend notamment l’exemple de l’autographe remplacé, dans la hiérarchie des besoins des foules, par le selfie (autoportrait). Plus personne ne lui demande d’autographe alors que l’alimentation des comptes Instagram de ses groupies par les photos pris avec elle est la nouvelle norme.

Taylor Swift - (CC) Eva Rinaldi

Taylor Swift – (CC) Eva Rinaldi

Dans la même veine, elle raconte qu’une de ses amies actrices, arrivée en finale d’un casting pour un film, vit la maison de production choisir celle des deux prétendantes qui avait le plus grand nombre d’abonnés sur Twitter. Elle est ainsi convaincue que, à l’avenir, “les artistes signeront des contrats avec des maisons de disques parce qu’ils ont des fans et non l’inverse“.

Sans réduire l’évolution de l’industrie de la musique à un enjeu générationnel, il convient cependant de constater que l’approche de ses dirigeants, fondée sur un modèle traditionnel, a échoué ces dernières années, comme le montrent les chiffres cités en introduction. C’est pourquoi il faut écouter Taylor Swift et puiser dans ses propos une inspiration pour inventer de nouveaux modèles permettant d’exploiter le web social afin de tirer parti de l’attrait intemporel de la musique.

Si, comme je l’avais évoqué il y a quelques mois, une écolière de 18 ans peut trouver des sources de revenus significatives sur Internet, il ne fait aucun doute que des artistes mondialement connus devraient également pouvoir y créer des moyens de monétiser leur art.

C’est, en creux, le message d’optimisme de Taylor Swift.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo