Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Twitter confirme ses ambitions dans le commerce social

Sa course à la monétisation continue.

J’avais évoqué il y a quelque temps les initiatives respectives d’Amazon, Facebook et Twitter dans le commerce social. Le groupe dirigé par Jeff Bezos avait lancé #AmazonCart afin de permettre aux utilisateurs du réseau de micro-blogging d’ajouter un item à leur panier Amazon depuis un tweet avec un seul hashtag (mot-clic). Facebook, de son côté, teste l’ajout d’un bouton “Acheter” à certaines publicités et pages d’entreprise offrant la possibilité à ses membres d’acquérir des produits ou services sans quitter le réseau social.

Twitter adopte la même approche que son concurrent avec l’expérimentation d’un bouton “Acheter” auprès d’un certain nombre de ses abonnés américains. Lorsqu’un internaute tweete un lien vers une page commerciale, Twitter y ajoute ledit bouton, lequel conduira ses utilisateurs vers une page où ils pourront acheter le produit concerné (voir la vidéo ci-dessous). Il s’agit, comme pour les expérimentations précédentes, d’éliminer autant que possible la “friction*” du processus d’achat.

Les premiers partenaires de Twitter pour cette opération sont notamment les applications de commerce social Fancy, Gumroad, Musictoday et Stripe, de grandes marques telles que Burberry et The Home Depot ainsi que des musiciens comme Eminem et Pharrell.

La vente de musique et de billets de concert par l’intermédiaire de Twitter pourrait d’ailleurs être une fonctionnalité particulièrement intéressante pour les musiciens comme pour les consommateurs. Ce n’est pas un hasard si l’équipe à l’origine de cette initiative est dirigée par Nathan Hubbard, l’ancien CEO de Ticketmaster qui a rejoint Twitter il y a un an environ.

Ce service sera d’abord proposé sur les applications mobiles de Twitter, auxquelles il est particulièrement adapté dans une optique de gratification instantanée. Mais il sera également transposé à ses versions pour ordinateurs. In fine, Twitter veut démontrer aux marques sa pertinence marketing en essayant, cette fois-ci, d’améliorer le taux de conversion des publicités passées sur son réseau.

Sa course à la monétisation continue.

* En marketing, la friction est tout ce qui complique l’expérience du client lorsqu’il veut acheter et/ou utiliser un produit ou service. Certaines frictions sont créées à dessein, comme c’est le cas de ces sites Internet qui requièrent de leurs utilisateurs qu’ils s’enregistrent avant de les utiliser. Mais, dans l’écrasante majorité des cas, l’objectif est de réduire au minimum les frictions subies par les consommateurs. Internet a permis de réaliser des progrès considérables à cet égard sur de nombreux marchés.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo