Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Notre consommation médiatique est moins idéologisée que prévu

C’est ce que montre une passionnante étude menée outre-Atlantique par The Pew Research Center auprès de 3 000 personnes.

Les principales leçons que j’en ai retenues se présentent comme suit :

  • même si les libéraux (au sens américain du terme, c’est-à-dire à la gauche de l’échiquier politique) et les conservateurs ne sont d’accord sur presque rien, ils se ressemblent davantage, dans leur consommation médiatique, qu’ils ne s’apparentent aux citoyens plus “centristes”* ;
  • aujourd’hui, il est presque impossible de vivre dans une bulle de filtres idéologique aux Etats-Unis. Même les électeurs les plus libéraux et les plus conservateurs sont ainsi exposés à des vues dissonantes au cours de leur consommation médiatique ;
  • la diversité idéologique de l’audience des médias considérés comme politiquement orientés est d’ailleurs plus grande qu’on ne pourrait le penser : moins de la moitié des téléspectateurs de Fox News, par exemple, sont conservateurs ;
  • de manière étonnante, plus les citoyens s’éloignent du centre politique, plus grand est le nombre de sources d’information qu’ils consomment (de 4,5 pour les “centristes” à 5,4 et 6,7 pour les libéraux et conservateurs respectivement) ;
  • indépendamment de leur positionnement politique, les médias très connus (e.g. CNN, NPR, The New York Times) sont moins rejetés par les électeurs du bord opposé car ils leur sont très familiers ;
  • The Wall Street Journal est le seul média auquel une majorité des membres de chaque groupe politique fait confiance et BuzzFeed, qui pâtit de sa très faible notoriété, le seul média auquel une minorité seulement de chaque groupe fait confiance ;
  • Pew a créé un spectre politique des médias américains à partir de l’idéologie de leurs publics respectifs (voir schéma ci-dessous). Il montre que, alors que MSNBC (libéral) et Fox News (conservateur) sont identifiés dans l’imaginaire collectif comme les représentants médiatiques des deux pôles politiques, ils sont en fait dépassés sur leur gauche et leur droite respectives par des médias encore plus polarisés et se retrouvent finalement pas très loin du centre du spectre médiatico-politique ;

Pew

  • parmi les réseaux et médias sociaux, Facebook mène clairement la danse en matière d’information politique (48% des personnes interrogées y ont trouvé une information de cette nature dans la semaine précédant le sondage), loin devant YouTube (14%) et Twitter (9%) ;
  • les électeurs “centristes” s’informent davantage que les autres à propos de politique sur Facebook mais les citoyens plus polarisés sont plus actifs politiquement sur le réseau de Mark Zuckerberg (abonnement à un compte politique…).

* Les électeurs américains qui se situent au centre de l’échiquier politique ne sont pas forcément ceux qui sont enregistrés comme “indépendants”.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo