Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Facebook rend-il dépressif ?

C’est la question à laquelle répond une étude publiée dans The Journal of Social and Clinical Psychology.

Le fait de comparer nos vies à celles de nos amis les plus populaires sur le premier réseau social de la planète – et donc les plus visibles sur nos “murs” – peut nous conduire à réévaluer nos réalisations et notre estime de soi.

(CC) Neal Fowler

(CC) Neal Fowler

Les expérimentations menées sur 100 membres de Facebook dans le cadre de cette recherche ont mis en lumière une double corrélation entre, d’une part, temps passé sur le réseau et comparaison avec autrui et, d’autre part, comparaison avec autrui et symptômes dépressifs accrus.

Je rassure tous les ennemis du réseau de Mark Zuckerberg : cette étude n’indique pas que Facebook génère des dépressions mais qu’il peut avoir un effet négatif sur les individus cafardeux, comme c’est probablement le cas de tous les médias exposant la réussite d’autres personnes.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo