Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Le dégoût est une émotion très virale sur le web social

C’est que ce révèle une étude menée par des scientifiques des universités de Stanford (Californie) et Duke (Caroline du Nord).

Ils sélectionnèrent douze histoires dégoûtantes et les altérèrent de manière à ce qu’elles soient plus ou moins répugnantes. Leurs expérimentations démontrèrent que, plus l’anecdote était repoussante, plus les gens étaient enclins à la partager avec leurs contacts. Ces conclusions furent confirmées par une analyse de la propagation sur les réseaux sociaux des histoires les plus fétides.

Les psychologues expliquent que l’utilité initiale du dégoût chez nos lointains ancêtres fut, comme pour la peur, de préserver le corps de toute douleur. Puis cette émotion fut également utilisée pour protéger l’âme humaine.

(CC) Anne-Lise Heinrichs

(CC) Anne-Lise Heinrichs

Le dégoût provoque une réaction morale – et parfois même physique – intense. C’est cette intensité qui peut expliquer la puissance de cette émotion en termes de viralité sur le web : nous avons tendance à partager nos expériences les plus fortes.

Naturellement, la force des émotions négatives n’est pas un phénomène très porteur pour les marques. Il est en revanche exploité par d’autres acteurs de l’actualité, au premier rang desquels les organisations terroristes avec leurs vidéos abjectes.

Je rappellerai aussi à cet égard le principe directeur de l’approche médiatique du boxeur Floyd Mayweather, qui vient de gagner plus de 100 millions de dollars pour son seul match contre Manny Pacquiao bien qu’il ait été condamné pour violences conjugales et fasse la Une des médias pour son style de vie indécent :

Aimez-moi ou détestez-moi, vous allez me regarder. Si vous payez pour visionner mes combats en espérant me voir perdre, continuez de payer. De mauvais articles, de bons articles, ce que la presse écrit à mon sujet n’a pas vraiment d’importance. Je ne demande qu’une chose : écrivez sur moi“.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo