Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Lecture : “Believer: My Forty Years In Politics” par David Axelrod (2015, 528 pages)

The West Wing” grandeur nature.

Consultant politique, David Axelrod a été directeur stratégique de la campagne présidentielle de Barack Obama en 2008 puis conseiller spécial auprès du Président Obama à la Maison-Blanche.

Dans “Believer“, Axelrod raconte sa carrière politique et sa longue et étroite collaboration avec Barack Obama qu’il a accompagné de la scène politique locale de Chicago au pinacle du pouvoir à Washington D.C.

Believer

Believer” se lit comme une version grandeur nature de la série “The West Wing” – sans le badinage charmant de Donna et Josh. Il est caractérisé par les mêmes idéalisme et difficulté à comprendre les processus de prise de décision de Washington D.C. L’honnêteté du livre le rend d’autant plus crédible.

Axelrod écrit que “durant toute la campagne, Barack me dit qu’il se sentait mieux préparé pour les défis de la Présidence que pour les exigences souvent absurdes et sans intérêt de la campagne”. Au-delà de la confiance en lui-même légendaire d’Obama, cette affirmation montre que le futur Président avait probablement sous-estimé la complexité de la fonction.

De ce livre, Obama ressort comme un individu éminemment respectable, un excellent manager de crise et un réformateur courageux en matière d’assurance-maladie. Mais il se révèle déficient sur la scène internationale.

Au lendemain de la réélection d’Obama, il y a deux ans et demi, j’écrivais sur Superception :

S’il sait tirer le meilleur des 100 jours chers à Milton Friedman, Barack Obama a l’opportunité de laisser une trace dans l’Histoire au-delà du symbole magnifique de son élection et de sa réforme du système d’assurance-maladie.

J’aimerais pour ma part qu’il mette en place trois régulations aujourd’hui indispensables aux Etats-Unis et, pour les deux premières d’entre elles, au monde : la régulation financière, la régulation énergétique et la régulation de l’achat des armes.

S’il ne devait instaurer qu’une seule des trois, mais en profondeur, il serait déjà un grand Président“.

Ce livre montre clairement que le Président n’a malheureusement pas accordé la même priorité et la même énergie à ces trois enjeux qu’à son emblématique réforme du système de santé.

NOTE : B.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo