Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

La présidentielle américaine catapulte les médias numériques

Une étude de l’Interactive Advertising Bureau (IAB), le syndicat professionnel de référence de l’industrie de la publicité numérique, montre qu’ils sont désormais au même niveau que la télévision dans l’information des électeurs.

Les principales conclusions de cette enquête d’opinion se présentent comme suit :

  • 61% des électeurs inscrits interrogés indiquent que les médias numériques et la télévision jouent un rôle équivalent dans leur suivi de l’actualité politique ;
  • 35% des électeurs inscrits considèrent que les médias numériques seront leur première source d’information cette année. Ces citoyens sont plus jeunes que l’électorat moyen ;
  • 28% des personnes interrogées accèdent sur les réseaux sociaux à des informations relatives aux candidats et 31% y lisent des contenus politiques partagés par leurs relations.
(CC) Christophe Lachnitt

(CC) Christophe Lachnitt

Ces données peuvent être envisagées à la fois comme un nouveau signe du progrès des médias numériques et un révélateur de la résistance de la télévision face à leur inextinguible montée en puissance.

Si les budgets dédiés à la publicité politique cathodique continuent de progresser, la révolution numérique produit ses effets sur le marketing électoral qui valorise les atouts uniques qu’elle lui confère.

A cet égard, comme je le notais il y a quelques mois,

En 2020, le numérique devrait représenter 26% de la publicité politique aux Etats-Unis, plus proche que jamais de la part de la télévision (37,4%), le mastodonte du marché depuis plusieurs décennies.

La principale raison qui explique cette évolution tient à la précision du ciblage permis par le numérique qui est naturellement inapprochable sur les ondes cathodiques. C’est d’autant plus vrai dans un pays aussi grand que les Etats-Unis qui est constitué de multiples marchés publicitaires épousant sa configuration géographique. […]

En outre, le marketing numérique permet d’identifier, d’engager les citoyens et, souvent, d’en faire des acteurs de la campagne, en particulier dans la mobilisation des électeurs potentiellement abstentionnistes. C’est la leçon incontournable qu’ont tirée tous les candidats actuels des deux succès de Barack Obama dans la conquête (2008) puis la conservation (2012) de la Maison-Blanche.

Les campagnes politiques outre-Atlantique sont donc à un tournant, prêtes à délaisser en partie le modèle de la communication de masse pour adopter celui du marketing ultra-personnalisé“.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo