Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Les Comités Exécutifs féminisés sont plus performants

The Peterson Institute for International Economics a étudié pas moins de 22 000 entreprises à travers le monde.

Les principales conclusions de ce travail se présentent comme suit :

  • près de 60% des sociétés analysées n’ont pas de femmes dans leur Conseil d’Administration, plus de la moitié n’en comptent pas au sein de leur Comité Exécutif et moins de 5% sont dirigées par une femme ;
  • il existe une grande disparité géographique à cet égard. Ainsi, par exemple, des pays tels que la Bulgarie, la Lituanie, la Norvège et la Slovénie bénéficient-ils d’au moins 20% de représentation féminine parmi les Conseils d’Administration et Comités Exécutifs de leurs entreprises respectives, alors que le Japon se situe à moins de 3% dans ce domaine ;
  • on observe également un certain contraste sectoriel entre des activités qui, à l’instar des services financiers, de la santé, des services publics et des télécommunications, sont accueillants vis-à-vis des cadres dirigeantes et d’autres, comme les matières premières, les technologies, l’énergie et l’industrie, qui le sont moins ;
(CC) JD Hancock

(CC) JD Hancock

  • parmi les entreprises les plus rentables (i.e. générant une marge nette supérieure à 6,4%) du panel étudié par The Peterson Institute for International Economics, celles qui sont passées d’un leadership (Conseil d’Administration, PDG et Comité Exécutif) exclusivement masculin à un leadership comprenant 30% de femmes ont concomitamment augmenté leur marge nette d’un point de pourcentage, ce qui représente en moyenne une progression de 15% de leur rentabilité ;
  • il est plus profitable, pour une entreprise, de compter plusieurs femmes parmi les membres de son Comité Exécutif qu’une seule au sein de son Conseil d’Administration. En revanche, cette étude n’a pas mis en lumière de différence notable entre les performances des PDG hommes et femmes ;
  • The Peterson Institute for International Economics considère que la contribution positive des dirigeantes aux résultats de leur entreprise découle (i) de la variété des compétences qu’elles apportent au sein du top management, laquelle permet de mieux évaluer la performance des collaborateurs, et (ii) de l’encouragement de la diversité dans le recrutement, la promotion et la fidélisation des talents ;
  • last but not least, l’étude montre que le développement de la présence et du rôle des femmes au sein des équipes de direction est favorisé à la fois par leur promotion à tous les échelons de l’entreprise, qui permet de détecter les femmes à haut potentiel, et par leur nomination au sein du Conseil d’Administration, qui crée un appel d’air vers le sommet.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo