Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

N’accomplissez rien d’important en fin de journée

Les recherches montrent de manière cohérente que nos ressources mentales sont largement entamées au cours d’une journée de travail.

Nous pouvons parfois être tentés de croire que la passion et/ou l’adrénaline nous préservent de ce phénomène mais ce n’est pas le cas : la fatigue cognitive nous conduit à être moins performants, commettre des erreurs et/ou altérer la qualité de nos décisions.

Ainsi une équipe des universités de Ben Gourion (Beersheba, Israel) et Columbia (New York) a-t-elle étudié plus de 1 100 décisions relatives à des demandes de libération conditionnelle rendues dans un tribunal. Cette analyse a montré que la proportion de décisions favorables aux accusés prononcées par les juges déclinait rapidement au fur et à mesure de l’avancement de leur journée de travail.

Alors qu’elle est en moyenne de 65% à l’aube, elle tangente 0% à l’heure du déjeuner. Celui-ci apporte un répit aux juges et un relèvement de leur clémence, laquelle rechute à presque 0% en fin de journée. Leur déficit d’énergie les porte en effet à préférer le statu quo correspondant au rejet de la libération conditionnelle.

(CC) frau_bine

(CC) frau_bine

Dans une autre étude, il a été mis en évidence que les médecins généralistes prescrivent davantage d’antibiotiques inutiles en fin de journée.

Une troisième recherche menée par une équipe des universités de Copenhague et Harvard et du Centre danois pour la recherche sociale a révélé que les étudiants sont moins performants en fin de journée et qu’ils sont plus efficaces lorsqu’il leur est alloué des temps de pause (de 20 à 30 minutes). Incidemment, les étudiants les moins bien classés sont les plus grands bénéficiaires de contrôles de connaissance réalisés le matin et de pauses positionnées régulièrement au cours de la journée.

La leçon pour les managers est double :

  • n’attendez pas que vos équipes travaillent sans interruption toute la journée et sois à leur pic d’efficacité. Vous atteindrez l’un ou l’autre de ces objectifs mais pas les deux. Permettez – mieux, encouragez – vos équipes à prendre des pauses régulièrement. En particulier, la vertu des stakhanovistes des longues réunions ininterrompues est une chimère. L’étude danoise montre à cet égard qu’il est beaucoup plus performant de reposer son esprit toutes les heures plutôt que toutes les deux heures ;
  • organisez-vous et vos équipes de manière à ce que les tâches les plus importantes, au premier rang desquelles celles qui se traduisent par une prise de décision, soient accomplies en début de matinée. Et dire que j’écris Superception le soir après ma journée de travail !

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo