Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Lecture : “Love That Boy: What Two Presidents, Eight Road Trips, And My Son Taught Me About A Parent’s Expectations” par Ron Fournier (2016, 240 pages)

Une leçon de bonheur et d’amour.

Ron Fournier est un journaliste politique américain.

Love That Boy raconte sa relation avec son fils après que celui-ci a été diagnostiqué à douze ans avec le syndrome d’Asperger, une forme d’autisme. Tyler montrait alors déjà les signes d’une dépression due à l’ostracisme dont sont victimes les personnes atteintes de cette maladie.

Ce diagnostic aida Ron Fournier à s’expliquer pourquoi il n’avait jamais compris son fils et à se rapprocher de lui. Leur relation grandit au fil des visites qu’ils effectuèrent dans des bibliothèques présidentielles à travers les Etats-Unis (Tyler est passionné d’histoire présidentielle).

Love That Boy

Le livre de Ron Fournier vous fera rire et pleurer.

Il relate avec un talent journalistique unique et une authenticité affective la vie quotidienne de Tyler. Celui-ci a un quotient intellectuel proche de celui d’un génie mais est incapable d’avoir des relations sociales normées.

Cependant, comme il le souligne lui-même, “lorsque vous avez rencontré une personne avec le syndrome d’Asperger, vous avez rencontré une personne avec le syndrome d’Asperger“. En d’autres termes, l’autisme est une partie importante de son identité mais ne le définit pas.

Tyler Fournier et George W. Bush - (CC) Crown Publishing Group via YouTube

Tyler Fournier et George W. Bush – (CC) Crown Publishing Group via YouTube

Pour un passionné de politique tel que moi, les deux moments les plus étonnants du livre sont les rencontres respectives de Tyler avec Bill Clinton et George W. Bush, deux anciens Présidents que son père n’avait pas épargnés lorsqu’il était correspondant à la Maison-Blanche. Pourtant, ils consacrèrent tous les deux du temps à Tyler sans rien n’attendre en retour.

La description de la conversation entre Tyler et Bill Clinton est hilarante. Les enfants atteints du syndrome d’Asperger sont souvent appelés des “petits professeurs” en raison de leur savoir apparemment infini et de la sophistication de leur vocabulaire. En l’espèce, le petit professeur eut la chance de discuter avec l’encyclopédie humaine ultime et d’évoquer des anecdotes relatives à leur héros présidentiel commun, Theodore Roosevelt. Clinton offrit même à Tyler une édition rare du recueil des lettres adressées par Roosevelt à ses enfants.

Le récit de la rencontre entre Tyler et George W. Bush est plus émouvant encore parce que l’ancien Président parvint à pénétrer la carapace émotionnelle de son jeune visiteur. Il l’amena ainsi à partager des sentiments dont il n’avait jamais parlé, même avec ses parents, au premier rang desquels son ambition pour sa vie d’adulte. Bush s’investit profondément dans sa discussion avec Tyler, jusqu’à lui faire révéler ses passions. Plus encore que Clinton, il l’écouta.

Ces histoires présidentielles sont loin de constituer la seule raison pour laquelle ce livre laissera une trace marquante en vous.

NOTE : A.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo