Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Quel trait de caractère induit une moindre résistance à la pression ?

Des chercheurs en psychologie de l’Université A&M (Texas) ont mené deux expérimentations avec plus de 120 volontaires.

Ils partirent du constat selon lequel l’anxiété distrait celles et ceux qui en sont victimes en mobilisant une partie de leurs ressources cognitives, en particulier leur mémoire immédiate (ou mémoire de travail).

Dans leur première expérimentation, les universitaires texans demandèrent aux participants de se soumettre à un test de personnalité pour évaluer la prégnance chez eux des cinq traits de caractère majeurs (les “Big Five) :

  • ouverture,
  • conscienciosité (organisation et orientation résultats),
  • extraversion,
  • agréabilité (bienveillance et esprit de coopération),
  • neuroticisme (propension à ressentir des émotions négatives).

Puis chaque volontaire dut réaliser un exercice de prise de décision dans un environnement à haute ou faible pression. Ils durent choisir des cartes présentées sur un écran d’ordinateur et gagner le plus de points possible. Les pièges intégrés dans le rapport entre les cartes et leur nombre de points respectifs ne pouvaient être décelés qu’après un certain temps grâce au bon fonctionnement de la mémoire immédiate des participants.

(CC) It's What We Do

(CC) It’s What We Do

La pression fut créée par la communication à une partie des joueurs considérés individuellement que, si eux-mêmes et un partenaire (fictif) atteignaient un certain score, ils toucheraient un bonus. Or il leur fut indiqué que leur partenaire avait déjà atteint ce score et que l’attribution du bonus ne dépendait donc que de leur seule performance.

Cette expérimentation livra trois conclusions :

  • globalement, les volontaires obtinrent les plus mauvais résultats lorsqu’ils furent mis sous pression ;
  • dans l’environnement sans pression, les traits de caractère des participants ne jouèrent aucun rôle dans leur niveau de performance ;
  • dans l’environnement sous pression, le neuroticisme fut associé à un niveau de performance inférieur à la moyenne.

Dans leur seconde expérimentation, les universitaires reproduisirent le processus appliqué lors de la première en changeant l’élément de pression : un temps limite remplaça le score minimal à atteindre. Les conclusions furent identiques à celles de la première expérience.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo