Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Notre cerveau se désensibilise progressivement au mensonge

Plus on ment, plus on s’habitue à mentir.

Une équipe de l’Université de Londres a consacré une recherche à ce sujet : le cerveau humain pourrait-il s’habituer à la pratique du mensonge de même qu’il s’accoutume par exemple à la vue d’une image violente s’il la voit plusieurs fois ? La culpabilité que la plupart des individus ressentent lorsqu’ils mentent pourrait-elle s’atténuer avec la répétition des mensonges ?

Pour répondre à ces questions, les universitaires menèrent une expérimentation au cours de laquelle ils encouragèrent des volontaires à mentir. Dans certains cas, leurs mensonges leur valurent une récompense financière ; dans d’autres cas, ils bénéficièrent à la personne avec laquelle ils réalisaient l’exercice.

Il s’avéra que les participants étaient contents de mentir lorsque cela profitait à leur partenaire et qu’ils mentaient alors de manière linéaire. Au contraire, lorsqu’ils étaient les bénéficiaires de leurs mensonges, ceux-ci augmentaient avec le temps.

(CC) Gianfranco Goria

(CC) Gianfranco Goria

L’analyse de l’activité cérébrale des participants montra que le premier de leurs mensonges était associé avec une activation de leur amygdale, ce qui révèle une réaction émotionnelle de leur part. Or cette activation déclina avec le nombre de mensonges.

Ce phénomène était tellement important que les chercheurs pouvaient prédire l’ampleur du prochain mensonge des volontaires en fonction du niveau d’activation de leur amygdale lors du mensonge précédent. Le fait de mentir, même sur des points véniels, enclenche donc un processus d’habituation au mensonge.

Cette étude explique pourquoi les menteurs fréquents sont meilleurs que les menteurs occasionnels à abuser leurs interlocuteurs : ceux-là ne ressentent pas – et ne montrent donc pas – les émotions que ceux-ci ressentent.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo