Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Lecture : “An Ugly Truth: Inside Facebook’s Battle For Domination” par Sheera Frenkel et Cecilia Kang (2021, 352 pages)

Facebook est-il réformable ?

Sheera Frenkel et Cecilia Kang sont journalistes au sein du New York Times.

Dans “An Ugly Truth“, les deux auteurs nous invitent à une immersion dans le fonctionnement interne de Facebook depuis 2016. Elles ne révèlent pas tant des épisodes inconnus de l’activité récente du Groupe que la manière dont les décisions les concernant ont été prises par ses dirigeants.

Le titre de l’ouvrage fait référence un mémo interne de juin 2016 dans lequel Andrew Bosworth, l’un des hommes de confiance de Mark Zuckerberg, écrit : “Nous parlons souvent des aspects positifs et négatifs de notre travail. Je voudrais évoquer sa face hideuse. Nous connectons les gens entre eux. Cela peut être bénéfique s’ils utilisent ces connexions à bon escient. Peut-être quelqu’un trouve l’amour. Peut-être cela permet-il de sauver la vie de quelqu’un qui était au bord du suicide. Donc nous connectons plus de gens entre eux. Cela peut être maléfique s’ils utilisent ces connexions à mauvais escient. Peut-être cela coûte une vie en exposant quelqu’un à des harceleurs. Peut-être quelqu’un meurt dans une attaque terroriste coordonnée sur nos plates-formes. Et, pourtant, nous connectons les gens entre eux. La vérité hideuse est que nous croyons si profondément au fait de connecter des gens entre eux que tout ce qui nous permet de connecter plus de gens plus souvent est de fait bénéfique. […] C’est pourquoi tout le travail que nous effectuons pour alimenter notre croissance est justifié. […] Je sais que beaucoup de collaborateurs ne veulent pas entendre cela. La plupart d’entre nous avons le luxe de travailler dans l’éclat chaleureux du développement de produits que les consommateurs aiment. Mais, ne vous y trompez pas, ce sont nos méthodes de croissance qui nous ont permis d’arriver où nous sommes. Si vous avez rejoint Facebook parce que nous faisons un formidable travail, c’est la raison pour laquelle nous avons cette capacité. Nous avons d’excellents produits mais nous n’aurions pas la moitié de la taille que nous avons sans dépasser les bornes dans nos stratégies de croissance”.

Ce que ce mémo éclaire, sans grande surprise sur le fond mais de manière étonnante quant à l’absence de toute pudeur dans son expression, est que Facebook fonde sa culture sur la conviction que la fin justifie les moyens, tous les moyens. Pour ceux qui ne comprendraient pas jusqu’où va cette logique qu’il qualifie lui-même de hideuse, Andrew Bosworth en exprime l’absence de limites qui régit son activité : peu importe que des innocents meurent tant que Facebook croît. C’est ce qui rend, à un horizon prévisible, le Groupe irréformable.

Si le mémo d’Andrew Bosworth donne son titre à l’ouvrage de Sheera Frenkel et Cecilia Kang, c’est parce que celui-ci présente les travaux pratiques des principes – ou de l’absence de principes – exposé dans celui-là. Décision après décision, le lecteur est plongé dans une entreprise dont les dirigeants sont réfractaires à toute prise en compte d’intérêts autres que ceux de leur organisation.

Toujours, Facebook cache la gravité des méfaits qui se déroulent sur sa plate-forme (par exemple dans le cas des attaques russes sur l’élection présidentielle américaine de 2016) ou refuse d’agir lorsque ces ravages lui sont signalés par des tiers (comme dans le cas du génocide perpétré par l’armée birmane contre la minorité des Rohingyas de confession musulmane).

J’analyse l’actualité de Facebook régulièrement dans la newsletter Superception et le Groupe est au centre de mon dernier livre en date, “Prêt-à-penser et post-vérité“, consacré à la menace que fait peser la révolution numérique sur la démocratie. Pourtant, j’ai encore découvert dans “An Ugly Truth” de nouvelles informations accablantes sur le comportement et les décisions de Mark Zuckerberg et Sheryl Sandberg.

NOTE : B.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo