Fermer

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

La leçon de management de Walter Isaacson

Dans une récente interview accordée au New York Times, le biographe de Steve Jobs tire l’une des leçons les plus importantes de la carrière du fondateur d’Apple.

Isaacson explique en effet que “Steve Jobs était l’équivalent de Walt Disney ou Pablo Picasso. Disney était probablement le plus comparable à Steve. Le vrai génie de ces individus résidait dans le fait qu’ils étaient capables de créer une connexion émotionnelle avec leurs produits. Bob Dylan fait la même chose avec sa musique, Picasso avec son art. C’est un réel acte de génie que de pouvoir lier l’art, l’émotion et la technologie”.

C’est une nouvelle illustration de l’un des postulats de Superception : l’importance des émotions dans nos prises de décision.

Si les produits d’Apple connaissent souvent un plus grand succès que leurs concurrents, malgré leurs prix supérieurs et leurs fonctionnalités parfois inférieures, c’est parce qu’ils ont une charge émotionnelle bien plus importante pour les consommateurs. Cette charge émotionnelle résulte en premier lieu des valeurs véhiculées par Apple et du design desdits produits.

Et ce n’est pas un hasard si Apple a pu reproduire cette combinaison unique entre l’émotion et la technologie dans plusieurs segments de marché (ordinateurs, lecteurs MP3, smartphones, tablettes…) alors qu’aucun de ses concurrents directs (Blackberry, Dell, HP, Nokia, Samsung, Sony, Toshiba…) à ce jour n’est parvenu à le faire dans un seul domaine.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo