Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

La leçon de management de Mark Zuckerberg

Le fondateur et PDG de Facebook s’est exprimé il y a quelques jours à l’occasion d’une conférence organisée par Y Combinator (un incubateur de startups situé dans la Silicon Valley). Il y livra quelques remarques intéressantes en matière de management en général et de création d’entreprises en particulier.

L’aspect le plus surprenant de son propos eut trait à la Silicon Valley : lorsque l’intervieweuse lui demanda ce qu’il ferait de différent aujourd’hui s’il avait la possibilité de repartir de zéro, “Zuck” répondit qu’il ne déménagerait pas de Boston vers la Californie.

Il reproche en effet à la Silicon Valley d’être trop court-termiste : “ici, les gens ne s’engagent pas à faire les choses jusqu’au bout. J’ai l’impression que beaucoup d’entreprises bâties en dehors de la Silicon Valley sont davantage concentrées sur le long terme. On n’est pas obligé de s’installer ici pour réussir. Dans la Vallée, il faut démarrer votre entreprise avant même de savoir ce que vous voulez faire, ce qui vous passionne. Or il faut se lancer dans des projets qui vous passionnent. Les entreprises qui marchent sont celles au sujet desquelles les gens sont vraiment passionnés et qui ont une vision pour le monde. Faites quelque chose que vous aimez”.

(CC) Robert Scoble

Zuckerberg raconta avoir échangé à ce sujet avec Jeff Bezos (fondateur et PDG d’Amazon dont le Siège est à Seattle) et s’être vu expliquer par Bezos que le temps moyen passé par un collaborateur dans un poste était deux fois plus long à Seattle que dans la Silicon Valley.

Je ne suis pas toujours un grand fan de Mark Zuckerberg mais je ne peux qu’adhérer – défendant ce point de vue sur Superception depuis toujours – à sa promotion des stratégies d’entreprise à long terme. La capacité de “Zuck” à avoir une vision pour le long terme et à construire une entreprise articulée autour de cette vision bluffait d’ailleurs jusqu’à Steve Jobs, une référence dans ce domaine.

Cependant, cette qualité ne rend pas totalement pertinente pour autant la distinction que Zuckerberg opère entre une Silicon Valley court-termiste et un reste du pays long-termiste. Amazon, l’entreprise qui a certainement aujourd’hui la vision la plus long-termiste du secteur des hautes technologies, est certes établie à plusieurs centaines de kilomètres de Palo Alto. Mais sa vision stratégique résulte des qualités exceptionnelles de son patron-fondateur, Jeff Bezos, et non de son environnement local.

A l’inverse, certaines des entreprises américaines qui oeuvrent le plus résolument sur le long terme sont basées dans la Silicon Valley, au premier rang desquelles Apple, Google et Tesla Motors. Mark Zuckerberg est trop intelligent pour penser que le seul critère géographique pourrait déterminer l’horizon selon lequel toutes les entreprises d’une région travailleraient.

Quoi qu’il en soit, il lui reste à démontrer par son leadership à la tête de Facebook que sa propre analyse est exagérée.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo