Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

C’est encore loin l’Amérique, Donald ?

Donald Trump nous démontre que, parmi les éléments subjectifs qui influencent notre perception, l’héritage culture tient une place essentielle.

En effet, un Français normalement constitué qui regarderait les prestations médiatiques de Donald Trump promouvant son éventuelle candidature présidentielle considérerait certainement que, oui, l’Amérique est encore très éloignée de notre bonne vieille Gaule.

Trump sera peut-être un nouveau populiste, un Ross Perot modernisé qui fera perdre son camp en le divisant* mais, en attendant, il réalise une percée aussi rapide que significative dans les sondages. Sa notoriété joue évidemment un rôle important dans son éruption sur la scène politique nationale. Le temps dira quelle part lui attribuer relativement à l’attirance de certains Américains pour le positionnement anti-élites de “The Donald”. Et le fait que ce dernier ait par exemple changé sa position officielle sur l’avortement (il est désormais contre) laisse penser qu’il n’est pas là seulement pour se faire de la publicité (en a-t-il d’ailleurs vraiment besoin ?).

Donc, ce dimanche, Trump était l’invité de Candy Crowley dans l’émission politique “State of the Union” sur CNN. Il y déploya toute sa faconde et sa force de conviction. Mais arrêtons-nous quelques instants sur la manière dont il se présente aux électeurs : il appuie sa légitimité à être Président des Etats-Unis sur… sa fortune. Pour le comprendre, il faut se rappeler que, dans la culture américaine, la richesse bâtie par un individu est le signe de son labeur et que les Calvinistes croient que dieu récompense ceux qui travaillent le plus dur.

Ainsi, à la question de Candy Crowley lui demandant pourquoi les Républicains devraient le préférer à Mitt Romney – tour à tour homme d’affaires, gouverneur du Massachusetts puis finaliste de la primaire républicaine de 2007/2008 face à John McCain -, Trump ne répond-il pas en comparant ses idées ou son expérience politique avec celles de Romney comme un aspirant candidat le ferait en France. Non, Trump répond en substance : “Romney est un plus petit homme d’affaires que moi et, de plus, il n’a pas créé son entreprise comme moi. Je suis plus riche que lui, beaucoup plus riche. Moi, j’ai construit une très grande entreprise et créé des milliers d’emplois. J’adore ma vie mais je voudrais mettre mes capacités au service de mon pays que j’aime. Si les gens me connaissent et connaissent mon nom, c’est en raison de mes succès.” Ça, c’est du pitch !

Donald Trump – (CC) Gage Skidmore

Voteriez-vous pour un candidat avec un tel pitch?

Heureusement pour lui, Donald Trump n’a pas à vous convaincre de mettre un bulletin à son nom dans l’urne. Les différences culturelles entre la France (qu’il a d’ailleurs égratignée durant son interview sur CNN) et les Etats-Unis l’indifférent donc complètement. En revanche, beaucoup d’entreprises internationales doivent prendre ces différences en compte – et même des écarts culturels plus grands que ceux qui séparent les deux rives de l’Atlantique – afin de convaincre leurs collaborateurs et clients à travers plusieurs continents d’adhérer à des valeurs communes.

L’empathie pour d’autres systèmes de pensée et la capacité à construire un corpus de messages réellement transculturel sont alors déterminantes. En communication internationale, seuls ceux qui savent gérer l’altérité gagnent la bataille de la perception.

Désolé, Donald, il y a peu de chances que tu sois un jour élu Secrétaire Général de l’ONU…

* Ross Perot avait recueilli près de 20% des voix en 1992 contribuant à la défaite de George H.W. Bush face à Bill Clinton.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo