Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

La leçon de perception de Roger Federer

Selon un sondage réalisé par le célèbre Reputation Institute auprès de 50 000 personnes dans 25 pays, Roger Federer est la deuxième personnalité la plus respectée au monde.

J’éprouve un immense respect pour le (génial) joueur de tennis et le (remarquable) être humain qu’est Roger Federer et je me réjouis donc de sa position dans ce sondage.

(CC) Boss Tweed

Naturellement, toute émotion mis à part, je peux, comme vous certainement, m’étonner qu’un joueur de tennis, tout aussi respectable soit-il, arrive en deuxième position de ce Panthéon mondial derrière Nelson Mandela et devant Bill Gates (qui sauve plusieurs millions de vies grâce à sa fondation). Le magique Suisse a lui aussi sa fondation mais son impact n’est en rien comparable à celle de l’ancien patron de Microsoft…

La raison de cette incongruité est simple : ce classement est le reflet des perceptions – et donc des émotions – des personnes interrogées. Or le sport, comme la musique, est l’un des rares langages qui puisse susciter des émotions universelles. A cet égard, Roger Federer émeut les foules planétaires par son comportement autant que par son jeu et s’est construit une image peut-être incomparable dans l’histoire du sport.

Le paradoxe est qu’un tel classement ne peut que faire de Roger Federer un ambassadeur encore plus recherché par les grandes marques pour leurs campagnes de publicité, ce qui n’est pas l’activité qui fait de lui un tel modèle à travers le monde.

Un commentaire sur “La leçon de perception de Roger Federer”

› Ajouter un commentaire

Cette perception, vue de mon environnement proche des milieux sportifs ne m’étonne pas.
J’ai toujours été étonnée justement, pour ne pas dire épatée, par l’attitude respectueuse, presque humble, en tout cas toujours juste de Roger et de Mirka, notamment vis à vis des journalistes. Une attitude rare, presque UNIQUE à ce niveau du point de vue purement humain. Il est vrai que cette droiture peut être perçue comme en décalage par rapport au business qu’il génère … C’est sa responsabilité, … et la notre, consommateurs, et je préfère en tout cas un ambassadeur de cette trempe ….
Ceci dit, Coca qui nous sert sa nouvelle campagne à la mode des Thunderbirds (je ne pensais pas que ces extraordinaires marionnettes sortiraient un jour de l’ombre !!) sonne t-il le glas des hommes sandwich ??? !!!
Tata !!! c’est ce que vous saurez (peut-être) au prochain épisode !

Au delà, se posent quelques questions, effectivement :
Le sport mérite-t-il cette place au Panthéon mondial ? Ou bien, que devons-nous entendre, si le sport, et Roger en particulier, sont vraiment perçus comme les seuls à pouvoir véhiculer des valeurs fondamentales, après Nelson Mandela ? (et pub intercalée … au secours !!!) Ou encore : où est la politique, en ces temps de campagne ?
N’y aurait-il pas un gros trou dans nos raquettes ???
… facile … pardon Roger …

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo