Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Elections : Twitter plus fort que les sondages

Une étude vient de démontrer que le nombre d’abonnés des candidats sur Twitter permet de prévoir leur future position dans les sondages.

Cette étude menée par 140elect, un site dédié à la recherche politique sur Twitter, et Tableau Sotfware, un développeur de base de données grand public, démontre qu’une évolution (à la hausse ou à la baisse) du nombre d’abonnés d’un candidat sur Twitter se traduira par une évolution similaire dans les sondages quelques jours après. Cette étude a été menée en analysant les positions des candidats républicains à la primaire présidentielle dans les sondages et sur Twitter durant les sept derniers mois. Elle a mis en évidence une corrélation entre les deux tendances.

Prenons ainsi l’exemple de la dernière sensation de la campagne pour la primaire républicaine présidentielle : la montée en puissance de Newt Gingrich, l’ancien Président de la Chambre des Représentants, qui est le cinquième challenger – après Donald Trump, Michele Bachmann, Rick Perry et Herman Cain – à titiller le favori Mitt Romney. La progression de Gingrich avait été anticipée par 140elect depuis deux mois (cf. graphe ci-dessus), ce qui constitue une éternité dans une campagne électorale moderne. Selon les tendances observées par 140elect, Gingrich devrait d’ailleurs continuer à gagner du terrain car il a régulièrement conquis de nouveaux abonnés sur Twitter ces dernières semaines.

L’analyse de Twitter permet également à 140elect de prédire que le déclin d’Herman Cain dans les sondages après les accusations de harcèlement sexuel portées contre lui ne va pas se transformer dans les prochains jours en effondrement alors que le sort de Rick Perry semble joué suite à ses nombreuses mauvaises prestations dans des débats et discours : il est l’objet de moqueries répétées sur Twitter où plus personne ne s’intéresse à ce qu’il a à dire sur le fond.

Cette intéressante étude confirme le rôle croissant que joue Twitter comme agence d’information du 21ème siècle.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo