Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Une nouvelle victoire du virtuel sur le réel

C’est le début de la fin pour les disques vidéo optiques. Et c’est une nouvelle révolution marketing qui s’annonce.

Bloomberg a récemment rendu compte d’une étude publiée par le cabinet d’analyse de marché IHS Screen Digest qui révèle que, en 2012, davantage de films seront vus via Internet que sur des disques. Les Américains visionneront ainsi 3,4 milliards de films en ligne (soit plus du double des 1,4 milliard consommés ainsi l’an passé) et seulement 2,4 milliards sur des supports physiques (contre 2,6 l’an dernier). Et il ne s’agit ici que des activités licites, les films piratés n’étant pas couverts par cette étude.

Outre leur caractère plus pratique, le succès des solutions en ligne résulte également de la différence de prix qu’elles offrent par rapport aux solutions physiques : en moyenne 51 cents par film contre 4,72 dollars.

(CC) Dekuwa

Cette évolution est lourde de conséquences en matière de marketing :

  • en premier lieu, elle représente une menace sérieuse pour les distributeurs de films ainsi que pour le Blu-Ray, un standard qui, à peine connu des consommateurs, se trouve déjà concurrencé par l’essor du très haut débit ;
  • plus généralement, elle annonce une révolution de nos modes de consommation télévisés dont les rumeurs autour de l’iTV que préparerait Apple ne constituent que la partie émergée de l’iceberg. Nos postes de télévision n’ont quasiment pas évolué depuis l’avènement d’Internet et il est plus que temps pour les fabricants d’offrir aux consommateurs un aperçu des gigantesques convergences que le poste de télévision peut faire jouer avec Internet et nos ordinateurs, tablettes et smartphones. Les tentatives d’Apple (Apple TV) et Google (Google TV) pour initier cette révolution depuis une solution logicielle externe au poste de télévision n’ont fait que mettre en lumière les limites d’une telle solution. D’où, précisément, la rumeur selon laquelle Apple pourrait passer au stade supérieur en concevant son propre poste de télévision ;
  • plus généralement encore, cette évolution représente un nouveau pas vers la virtualisation de nos vies avec toutes les conséquences que ce phénomène induit en termes de marketing : instantanéité, ubiquité, mobilité, accessibilité, suppression de certaines barrières à l’entrée, propagation, communautarisation de la production et de la consommation de contenus…

Car, et c’est l’aspect le plus important, cette révolution ne sera pas limitée au monde du cinéma. C’est l’ensemble des industries concernées directement ou indirectement par la production et la diffusion de contenus vidéo qui seront touchées à terme.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo