Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Presse écrite : le graphe qui fait peur

Jusqu’où une industrie peut-elle voir ses revenus chuter sans péricliter ?

Ainsi que le signale le blog de Mark Perry, professeur d’économie et finance à l’Université du Michigan, The Newspaper Association of America (NAA) vient de publier son rapport annuel sur l’activité économique de la presse écrite américaine. Le graphe ci-dessous rend compte de ses revenus publicitaires (ajustés pour prendre en compte l’inflation) entre 1950 et 2012.

(CC) Newspaper Association of America

(CC) Newspaper Association of America et Mark J. Perry

Comme le note Mark Perry, quelques tendances sont spectaculaires :

  • en 2012, la presse écrite a engrangé 18,9 milliards de dollars de rentrées publicitaires sur ses éditions papier (ligne bleue). C’est le plus bas niveau depuis que la NAA a commencé à suivre cet indicateur en 1950, année où ces rentrées avaient été de 19,75 milliards de dollars (en équivalents dollars de 2012) ;
  • les revenus publicitaires papier de la presse écrite ont chuté de presque 50% ces quatre dernières années et de 66% sur dix ans ;
  • il aura fallu 50 ans (entre 1950 et 2000) pour que les rentrées publicitaires papier de la presse écrite passent de 20 à 65 milliards de dollars et seulement 12 ans (de 2000 à 2012) pour qu’elles reviennent de 65 à moins de 19 milliards de dollars ;
  • en 2012, le total des revenus publicitaires de la presse écrite dans ses éditions papier et sur Internet (ligne rouge sur le graphe) s’est élevé à 22,3 milliards de dollars, leur plus bas niveau depuis 1953 ;
  • les rentrées publicitaires générées en ligne sont restées stables à environ 3 milliards de dollars sur les 6 dernières années et étaient inférieures en 2012 (3,3 milliards de dollars) à leur niveau de 2007 (3,5 milliards de dollars).

Ces chiffres ne font que souligner l’importance des systèmes payants (paywalls) pour l’avenir de la presse (lire ici).

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo