Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Lecture : “The Culture Code: An Ingenious Way To Understand Why People Around The World Live And Buy As They Do” par Clotaire Rapaille (2006, 208 pages)

Un ouvrage qui aurait pu être très intéressant mais qui manque de crédibilité.

Clotaire Rapaille est le fondateur et patron d’Archetype Discoveries Worldwide, un cabinet de conseil en marketing. Auparavant, il était psychanalyste. L’honnêteté de son curriculum vitae (diplômes et liste de clients) a été mis en doute par une enquête menée par le journal québécois Le Soleil en 2010*.

Selon Rapaille, le code culturel est “le sens inconscient que que nous donnons à toute chose – une voiture, une nourriture, une relation et même un pays – du fait de la culture dans laquelle nous avons été élevés. (…) S’il est évident pour tout le monde que les cultures diffèrent les unes des autres, il ne l’est pas que ces différences nous conduisent à traiter les mêmes informations de manière hétérogène”.

The Culture Code

Rapaille compare sa théorie de l’inconscient culturel à l’inconscient individuel de Freud et à l’inconscient collectif de Jung. Excusez du peu !

Même s’il fournit des clés très intéressantes sur la culture américaine de l’adolescence, “The Culture Code“ pâtit de plusieurs faiblesses :

  • Rapaille, qui a quitté la France pour s’installer aux Etats-Unis dans sa jeune quarantaine, écrit comme s’il était américain. Cela contredit sa propre théorie selon laquelle la culture est un kit de survie dont nous héritons à la naissance et nous réalisons l’essentiel de notre apprentissage dans l’enfance. Cette tromperie est mise en exergue lorsqu’il évoque son fils, né et éduqué aux Etats-Unis, qui a une culture très différente de la sienne ;
  • il présente une vue caricaturale de la culture française, ce qui affaiblit la crédibilité de ce qu’il professe sur les autres cultures ;
  • il fait des affirmations – par exemple sur Blackberry ou le commerce électronique – censément fondées sur le code culturel qui n’ont pas passé le test du temps (le livre a été publié en 2006).

NOTE : C.

Source : Wikipedia.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo