Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Le clivage n’est pas l’ennemi du marketeur

Personne ne s’engage pour un chou-fleur.

Dégotée sur Twitter cette phrase de Scott McNealy, le cofondateur de Sun Microsystems : “vous êtes en bien meilleure position lorsqu’une moitié du marché vous adore et l’autre vous déteste que lorsque personne ne vous prête attention”.

Scott McNealy - (CC) Eddie Awad

Scott McNealy – (CC) Eddie Awad

On ne crée pas l’adhésion sans susciter l’adhésion. Pour ce faire, il faut commencer par sortir du bruit ambiant assourdissant qui caractérise notre ère de la surinformation. Puis il faut donner envie aux audiences que l’on cible de s’engager à nos côtés – en achetant nos produits ou services, en les promouvant sur le web social ou par bouche-à-oreille…

La condition de ces deux étapes est l’intérêt que l’on provoque chez nos publics cible. Or, pour être intéressant, il faut être un tant soit peu différent. Comme le démontre la politique (où l’atteinte d’une majorité constitue cependant un enjeu particulier), le clivage n’est pas l’ennemi de l’adhésion et donc du marketeur. Au contraire.

Personne ne s’engage pour un chou-fleur.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo