Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Loin d’être stupides, les rituels améliorent la performance

L’équipe de la Business School de l’Université de Harvard qui a réalisé une étude à ce sujet définit un rituel comme “une séquence prédéfinie d’actions symboliques souvent formalisées et répétitives mais sans but direct”.

Les chercheurs ont mené plusieurs expérimentations pour comprendre le rôle et l’utilité des rituels dans la vie de ceux qui y ont recours.

Ils commencèrent par demander à 400 personnes si elles avaient utilisé un rituel avant d’entreprendre la dernière tâche en date au sujet de laquelle elles avaient été anxieuses. Environ la moitié des participants répondirent par l’affirmative. Les rituels qu’ils décrivirent avaient le plus souvent une connotation symbolique, c’est-à-dire qu’ils étaient liés à l’activité redoutée sans cependant être nécessaire à son accomplissement. Ainsi du fait d’enfiler ses chaussures à crampons d’une certaine manière avant un match de football.

Les universitaires étudièrent ensuite l’efficacité des rituels. Ils indiquèrent à près d’une centaine de volontaires qu’ils devraient chanter une chanson et que la justesse de leur performance serait évaluée. La moitié des participants furent invités à effectuer le rituel suivant : dessiner la manière dont ils se sentent, asperger le dessin de sel, compter jusqu’à cinq à voix haute, chiffonner le papier puis le jeter à la poubelle.

(CC) Daria Nepriakhina

(CC) Daria Nepriakhina

Il s’avéra que ceux qui s’adonnèrent à ce rituel furent moins angoissés que les autres et chantèrent mieux. L’exécution du rituel se traduisit même par la régulation du rythme cardiaque des intéressés, lequel avait été accru par le stress à l’annonce de la tâche qu’ils allaient devoir réaliser.

L’utilité des rituels peut avoir quatre causes selon l’une des chercheuses :

  • la réalisation de mouvements structurés peut réduire l’anxiété en donnant aux personnes concernées un sentiment d’ordre ;
  • ces tâches nécessitent tant d’attention qu’elles peuvent distraire des individus de l’origine de leur stress ;
  • un rituel peut agir comme un placebo lorsque des personnes l’associent à une meilleure performance ;
  • un rituel peut activer une symbolique positive, comme le fait de jeter son anxiété à la poubelle.

Cette dernière utilité a déjà été démontrée par une autre expérimentation conduite en 2013 par une équipe de l’Université de Madrid qui a mis en exergue que l’attitude d’adolescents à propos de leur physique s’améliore lorsqu’ils écrivent des pensées positives à son sujet… sauf s’ils jettent ces notes à la poubelle.

Etonnant, non ?

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo